PS5 : les pénuries pourraient empirer à cause du retour du COVID-19 en Asie

 

Les pénuries de PS5 pourraient empirer selon un article du Wall Street Journal qui s'inquiète du retour du COVID-19 dans plusieurs pays d'Asie. Plusieurs Etats comme Taïwan sont en retard sur la vaccination, et le nombre de cas ne cesse de croître laissant présager une nouvelle vague. 

PS5
Crédits : Unsplash

On sait que la pénurie de composants qui affecte la production de nombreux produits tech devrait se poursuivre jusqu'en 2023. Or un article du Wall Street Journal alerte du retour du COVID-19 dans plusieurs pays d'Asie et sur la probable dégradation de la situation autour de la production de composants pour la PS5 et d'autres produits en forte demande.

La Corée du Sud ou encore Taïwan avaient initialement mieux résisté que les autres à la pandémie de COVID-19 grâce à la mise en place très rapide de mesures sanitaires efficaces comme le masque, la distanciation sociale, le suivi de cas contacts, la généralisation des tests PCR ou encore la mise en place de restrictions de voyage.

COVID-19 : Taïwan et la Malaisie s'inquiètent d'une recrudescence des cas

Or, dans cette phase clé où des vaccins sont disponibles, ces mêmes pays accusent parfois un retard par rapport aux pays occidentaux. A Taïwan, le nombre de cas augmente très fortement depuis le mois de mai. L'une des plus grosses usines de composants du pays, King Yuan Electronics Co., aurait dû faire face à plus de 200 cas ce mois-ci, et doit gérer, en plus de cela, la mise en quarantaine de plus de 2000 salariés.

Un contretemps qui a fait fondre le chiffre d'affaires du fabricant de plus d'un tiers. TSMC sur qui repose, entre autres, la fabrication du SoC de la PS5, des puces Apple, et des GPU Nvidia et AMD, observe la situation avec de plus en plus d'inquiétude. La firme, qui a déjà dû faire face à une baisse de sa production en raison de la grave sécheresse qui a frappé récemment le pays, n'est pas encore impactée par des cas de COVID-19.

Mais ses responsables estiment que ce n'est qu'une question de temps alors que le plus gros des cas de COVID-19 récents se sont déclarés “tout près de son siège de Hsinchu Taïwan”. A ce stade la question n'est donc plus de savoir si le retour du COVID-19 dans ces pays affectera ou non la production de composants, mais de savoir dans quelle mesure, et quand.

La demande mondiale de produits comme la PS5 reste très forte

D'autant que la demande de produits comme la PS5 et les cartes graphiques Nvidia et AMD continue d'exercer une forte pression sur les lignes de production. Le lancement de nouveaux produits Apple équipés d'une puce M1, elle aussi fabriquée par TSMC, ne devrait rien faire pour faire baisser la pression sur le fabricant. Outre Taïwan, des problèmes sont également déjà constaté en Malaisie.

Pays qui estime déjà que la production d'une usine majeure va baisser ente 15 et 40%. Or, il n'y a pas que le versant production. Dans les ports, de nombreux cas de COVID-19 sont également rapportés. Ce qui peut dans certains cas mettre les expéditions à l'arrêt. Comme dans l'énorme port de Shenzhen qui surpasse le plus gros port américain en volume de près de 50%.

Les opérations du port seraient virtuellement suspendues à cause d'une explosion du nombre de cas parmi les dockers. 160 000 conteneurs attendent ainsi d'être chargés dans des bateaux. Et la queue devrait s'allonger, alors que le port n'est qu'à 30% de sa capacité normale et que la demande mondiale ne faiblit pas.

Après les usines, ce sont aussi les ports qui commencent à être touchés

Reste à savoir comment la situation va évoluer dans les prochains mois. Grâce au développement de la vaccination dans les pays occidentaux, un certain retour à la normale commence dans certaines régions du monde. Les pays d'Asie sont néanmoins simultanément plus prudents du côté des mesures et plus lents à vacciner leurs populations.

Leurs gouvernements mettent en effet la priorité sur l'éradication totale du virus “même si cela signifie une économie endolorie à court terme”. Dans tous les cas, la planète entière reste dépendante des composants fabriqués dans plusieurs pays d'Asie, ce qui signifie que ces derniers peuvent dans tous les cas compter sur un puissant effet de rattrapage.

Lire également : Pour Intel, la pénurie de semi-conducteurs pourrait durer plusieurs années

Que pensez-vous du retour des cas de COVID-19 dans certains pays d'Asie de l'Est ? Les pénuries vont-elles selon vous empirer ? Partagez votre retour dans les commentaires de cet article !

Source : WSJ



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !