La pénurie de puces continuera jusqu’en 2023 : Nvidia, Intel et TSMC sont tous d’accord

 

La pénurie de puces informatiques qui frappe toute l'industrie va se poursuivre jusqu'en 2023. Les dirigeants de Nvidia, Intel et TSMC sont tous d'accord sur ce point : les lignes de production ne seront pas en mesure de répondre à la forte demande de composants avant plusieurs mois. 

nvidia cmp
Les puces CMP de Nvidia / Crédits : Nvidia

La généralisation du télétravail, les confinements successifs et la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis ont abouti à une importante pénurie de semi-conducteurs. Fragilisés par les mesures sanitaires et les spectres de la crise économique, les usines de production peinent à répondre à la demande gargantuesque des marques.

Au cours de la semaine écoulée, plusieurs dirigeants d'entreprises ont estimé que la pénurie de puces était loin d'être terminée, rapporte Ars Technica. Pat Gelsinger, nouveau PDG d'Intel, assure d'ailleurs que les capacités de production de l'entreprise prendront plusieurs années avant de croître. “Je pense qu'il faudra plusieurs années avant de remédier à la situation et renforcer les capacités” met en garde Pat Gelsinger. Pour palier à la pénurie, Intel a annoncé son intention de construire deux usines en Arizona (Etats-Unis).

Sur le même sujet : Pourquoi la fabrication de voitures électriques peut mener à une pénurie d’eau mondiale

Nvidia, TSMC et Intel sont formels : pas d'amélioration avant 2023

Le Dr C. C. Wei, PDG du fondeur TSMC, abonde dans le même sens. Selon lui, il faudra attendre 2023 pour que l'entreprise soit en mesure “d'offrir plus de capacité de production” pour répondre à la demande du marché. En miroir d'Intel, TSMC a annoncé l'ouverture d'une usine en Arizona, une opération qui devrait coûter 12 milliards de dollars.

Enfin, Colette Kress, directrice financière de Nvidia, est venue confirmer les estimations pessimistes d'Intel et TSMC. La dirigeante se montre néanmoins plus optimiste et table sur une amélioration notable après le premier trimestre de 2022. “La demande globale reste très forte et continue de dépasser l'offre tandis que nos stocks restent assez maigres. Nous nous attendons à ce que la demande continue de dépasser l'offre pendant une grande partie de cette année. Nous pensons que nous aurons suffisamment d'offre pour soutenir une croissance séquentielle au-delà du premier trimestre de 2022” affirme Colette Kress dans un communiqué de presse.

Intel, Nvidia et TSMC ne sont pas les seuls à prophétiser une pénurie de puces à rallonge. Foxconn, sous-traitant d'Apple et d'un large panel de firmes, s'attend à ce que la pénurie de composants se poursuive jusqu'au second trimestre de l'année prochaine. On vous en dit plus dès que possible sur l'évolution de la situation. En attendant plus d'informations, n'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Source : Ars Technica



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !