PS5 et PS4 : des joueurs accusent Sony de monopole sur les jeux au format numérique

 

Des joueurs américains ont décidé de porter plainte contre Sony. Ils accusent le constructeur d'entretenir un monopole sur les ventes de jeux au format numérique sur le PS Store. En effet, l'entreprise nippone interdit depuis 2 ans maintenant la vente de clés de téléchargement par d'autres vendeurs tiers, ce qui leur permet de proposer les jeux au prix fort et de priver les joueurs d'autres alternatives.

proces ps store
Crédits : Sony

Des joueurs américains ont décidé de poursuivre Sony Interactive Entertainment (SIE) en justice. Ils reprochent au constructeur d'entretenir un monopole sur la vente des jeux dématérialisés sur le PS Store. Dans cette class action déposée en Californie, les plaignants font notamment référence au choix pris par Sony il y a deux ans d'interdire la vente de clés téléchargement par d'autres vendeurs tiers, comme Amazon ou les magasins de grande distribution Walmart.

Cette décision a pour principal effet de laisser Sony seul maître à bord, concernant le tarif pratiqué sur les jeux PS4 et PS5 au format numérique. Et par la même occasion de priver les joueurs d'alternatives potentielles pour payer leurs jeux moins chers. En d'autres termes, c'est le PS Store ou rien. “Le monopole de Sony lui permet d'appliquer des prix hors de toute compétition sur ces jeux dématérialisés, qui sont beaucoup plus chers que leurs versions physiques vendues dans un marché compétitif”, revendiquent les joueurs à l'origine de la plainte.

Selon leurs données, les joueurs paient en moyenne un jeu au format numérique 175% plus cher que ce même titre en version physique. Il suffit de prendre l'exemple de Returnal, l'une des dernières exclusivités de la PS5, proposée à 79,99 € sur le PS Store en dématérialisé, contre 62,99 € en version physique sur Cdiscount par exemple.

Sony appelé à cesser son monopole sur les jeux dématérialisés

Un monopole qui doit cesser pour les plaignants, d'autant plus que Sony propose désormais une console dénuée de lecteur Blu-Ray, en l'occurrence la PS5 Digital Edition. Les possesseurs de cette version n'ont pas d'autres choix que d'acheter leurs jeux au prix fort, ou d'attendre d'éventuelles promotions.

Reste que le problème reste le même, puisque le constructeur a aussi la main mise sur les promos du PS Store, Sony étant le seul à choisir le montant des différents jeux soldés (et non les éditeurs des titres concernés). Il faut rajouter à ça l'impossibilité pour les possesseurs de PS5 Digital Edition d'avoir recours au marché de l'occasion et/ou de la location, faute de lecteur Blu-Ray.

Cette affaire rappelle la récente plainte déposée par un éditeur contre Valve et Steam pour des pratiques similaires de monopole, cette fois-ci sur le marché des jeux PC. Ou encore du fameux bras de fer juridique entre Apple et Epic Games, au sujet de la commission de 30% qu'impose la marque à la pomme sur les tous les achats réalisés sur une application disponible sur l'App Store.

Source : TechRaptor



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !