Pornographie en ligne : des députés veulent renforcer la vérification de l’âge des internautes

La pornographie en ligne intéresse de plus en plus les politiques. Après Emmanuel Macron, cette fois, ce sont les députés qui demandent davantage de contrôle sur le Web, notamment en ce qui concerne l’accès au contenu pornographique chez les plus jeunes.

Validation 18 ans

Quand un internaute consulte un site pornographique, il n’y a pas de réelle vérification de son âge. Dans le meilleur des cas, une simple boîte de dialogue s’affiche, l’invitant à remplir un mini formulaire sur son âge. Il lui suffit de rentrer n’importe quelle date, pourvu que cela coïncide avec un âge de plus de 18 ans, et voilà : le site est entièrement consultable. Dans le pire des cas, il n’y aucune vérification, ou un simple clic sur un bouton suffit à valider l’accès au site. Le 20 novembre dernier, Emmanuel Macron interpellait les FAI : l’actuel président leur demandait d’installer par défaut un système de contrôle parental dans les six mois. Cette facilité d’accès n’est pas non plus au goût des députés LaREM qui viennent de présenter une proposition de loi. Ils expliquent que celle-ci « vient inscrire que le simple fait de déclarer son âge en ligne ne constitue pas une protection suffisante pour les mineurs, ce qui consacre la jurisprudence de la Cour de cassation. »

Une proposition de loi sur la pornographie sans solution concrète

En clair, les députés exigent une vérification beaucoup plus forte sur les sites pornographiques. Déposée le 3 décembre dernier par des élus LaREM, la proposition de loi se justifie en ces termes :  « il convient de protéger les plus jeunes, face à ces contenus et de lutter contre l’exposition à la pornographie en renforçant la responsabilité des acteurs sur l’accès des mineurs aux contenus pornographiques sur Internet. »

Lire aussi : Le porno sur Android est ultra-dangereux pour votre smartphone !

Seule ombre au tableau : il n’existe pour l’instant aucune solution fiable et rapidement applicable permettant de contrôler l’âge des internautes. L’envoi en ligne d’un document attestant l’âge d’un internaute (carte d’identité, passeport…) pose le problème de la confidentialité des données. Des bases de données des utilisateurs de ces sites pourraient ainsi rapidement être constituées, mettant définitivement un terme à la vie privée sur le Web. D’autant que ces bases de données pourraient aussi se retrouver entre les mains de hackers, qui auraient tôt fait de faire chanter leurs victimes. Une autre solution serait de faire appel à des tiers de confiance qui validerait l’âge d’un internaute. Mais une telle validation serait fastidieuse et longue à mettre en place, et remettrait encore en cause les informations sur la vie privée et les habitudes des internautes. Bref, malgré la tentative des députés LaREM de proposer une nouvelle loi visant à interdire les sites pornographiques aux mineurs et à moins d’une solution miracle de dernière minute, on est encore très loin de pouvoir efficacement contrôler l’âge des internautes.

Source : Next INpact

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Comment éviter les spoilers de Star Wars 9 : L’Ascension de Skywalker

Star Wars, épisode IX : L’Ascension de Skywalker sort en salle. Et en attendant de l’avoir vu, voici toutes les astuces pour éviter les spoilers. Et si vous n’avez pas le temps de vous y rendre aujourd’hui, vous allez heureusement pouvoir éviter les spoilers grâce à une extension Chrome du nom de Force Block et grâce à quelques astuces pour Facebook, Twitter et YouTube.. Après tout ce serait dommage de gâcher votre plaisir en sachant tout avant d’aller voir le film.