PS4 : un joueur se sert du PlayStation Network pour vendre de la cocaïne

Maj. le 5 décembre 2019 à 9 h 57 min

Un joueur PS4 a utilisé le PlayStation Network pour vendre de la cocaïne en ligne. Alerté par un informateur anonyme, le FBI a rapidement lancé l’enquête. Le service de renseignement américain s’est ensuite adressé directement à Sony afin d’en savoir plus sur son principal suspect. 

playstation network joueur vend cocaine

En octobre 2019, le FBI a envoyé un mandat de perquisition à Sony, rapportent nos confrères de Motherboard. D’après les documents judiciaires consultés par le média, le mandat a contraint la firme japonaise à communiquer toutes les données disponibles concernant Curtis Alexander, un joueur PS4 connu sous le pseudo PSN de Speedola20.

Le FBI accuse en effet l’internaute d’être impliqué dans un vaste trafic de cocaïne. Quelques semaines plus tôt, un informateur resté anonyme a en effet divulgué l’existence d’un important réseau criminel qui s’appuie sur le Playstation Network pour entrer en contact avec des acheteurs potentiels.

Le FBI a piègé  le joueur

Afin de vérifier les dires de sa source, le FBI a ensuite lancé une opération d’infiltration. Un agent a été chargé de commander 100 grammes de cocaïne, soit 4 400 dollars de poudre, à Speedola20 via le service de messagerie du PSN. Les échanges avec le suspect ont rapidement confirmé les dires de l’informateur anonyme.

Lire également : les dealers de drogues se mettent eux aussi au Black Friday

Afin d’en savoir plus sur ce trafic de cocaïne en ligne, le FBI a donc demandé à Sony de fournir toutes les informations liées au compte PSN de Curtis Alexander, comme « l’adresse physique, les numéros de téléphone, les mots de passe associés, les questions de sécurité et l’adresse IP ».

Ce n’est pas tout. Le FBI a aussi réclamé toutes les données liées à la messagerie : « les discussions, les messages envoyés vers et à partir du compte, ainsi que les brouillons de ces messages, les adresses de destination et toutes les dates et heures ». Plus étonnant, le mandat demandait aussi l’accès à la liste des titres joués par Speedola20. On ignore si Sony a obtempéré aux demandes du FBI.

Source : Vice

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !