Paiement sans contact : risque-t-on l’arnaque à la carte bancaire à la plage ?

C'est l'été, on profite de la plage, il faut bien sûr se détendre, mais sans oublier de rester vigilant. Un commissaire de police nationale alerte sur un nouveau type d'arnaque : des pirates utilisent un terminal de paiement sans contact, qu'ils approchent discrètement des sacs posés sur le plage, dans l'espoir de débiter des cartes de paiement compatibles sans contact. 

plage

Un nouveau type d'arnaque sévit sur les plages françaises, alerte le commissaire de police nationale Frédéric Le Pollozec, cité par le quotidien Nice-Matin. D'après lui, des individus se munissent de terminaux de paiement (TPE) sans contact et se rendent en bord de mer. Ils s'installent tout proche de vous prétextant une plage bondée, et dès que vous n'est plus vigilant (sieste, baignade, raquettes…), ils approchent le terminal d'un sac laissé de côté en espérant qu'une carte bancaire s'y trouve. Et le tour est joué.

Paiement sans contact : les arnaques de plus en plus nombreuses, mais restent marginales

Une arnaque qu'on commence à “voir se développer”, explique le commissaire au Parisien, qui admet qu'il s'agit pour l'instant encore “d'un phénomène marginal”. La période veut que l'alerte soit lancée pour les plages, mais il fait savoir que toutes les zones avec beaucoup de monde, où la proximité avec les autres n'est pas anormale, sont susceptibles d'être exploitées par les pirates. Il cite notamment les transports en commun.

Lire aussi : Paiement sans contact par smartphone : en France, c’est un échec

S'il faut donc faire attention, rien ne sert non plus de virer à la paranoïa. Déjà, les sommes en jeu sont limitées. Il existe un plafond de 30 euros pour chaque transaction, avec généralement un seuil de 100 euros sur plusieurs transactions d'affilée. De plus, il faut quasiment que la carte bancaire soit collée au TPE pour que cela fonctionne. La plupart du temps, les voleurs ne parviendront à rien si la carte est bien rangée. De plus, ce type d'appareils est strictement suivi par les autorités. Une source policière expliquait à CheckNews il y a quelques mois que les terminaux de paiement “sont tracés” et qu'il y a la possibilité de remonter facilement jusqu'au propriétaire.

Source : Nice-Matin



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !