Paiement sans contact par smartphone : en France, c’est un échec

Maj. le 15 juillet 2019 à 17 h 52 min

Le paiement sans contact par smartphone n’est quasiment pas utilisé en France. Malgré le développement de services, les utilisateurs préfèrent toujours utiliser leur carte bancaire pour payer par NFC. Pourtant, payer avec son mobile offre quelques avantages.

paiement sans contact smartphone

Alors que les terminaux compatibles sont de plus en plus nombreux et que les constructeurs de smartphones comme les banques font des efforts pour pousser cette technologie, il n’y a rien à faire : le paiement sans contact par smartphone ne décolle pas en France. C’est le constat du rapport annuel de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, sous la supervision de la Banque de France, relayé par BFM Business.

Le paiement sans contact oui, mais avec la carte bancaire et non le smartphone

« Le paiement par mobile, qui était annoncé comme devant peut-être se substituer rapidement au paiement par carte, reste en fait extrêmement marginal : moins de 1% des paiements sans contact », explique le banquier central. Il ajoute que « les paiements sans contact représentent maintenant 21% des paiements de proximité ». Ce n’est donc pas l’utilisation du NFC qui ne convainc pas les utilisateurs (on assiste à une très forte hausse des achats sans contact, de l’ordre de +156% en un an), mais celle du smartphone. Les Français préfèrent tout simplement sortir leur carte bancaire pour payer sans contact que leur mobile. Aujourd’hui, environ les deux tiers des cartes bancaires sont compatibles avec le paiement sans contact.

Lire aussi : Google Pay : comment payer sans contact avec un smartphone Android

Ce n’est qu’à moitié une surprise. Les services de paiement par smartphone ont surtout été poussés là où ils sont le plus utiles : dans les pays en voie de développement, où tous les consommateurs ne sont pas forcément équipés d’une carte bancaire. Mais la situation pourrait progressivement évoluer en France et dans les autres pays développés. Payer par mobile est plus sécurisé que par carte grâce aux moyens authentification type reconnaissance facile ou d'empreintes. La fraude en provenance des paiements mobiles s’élève à seulement 0,03%. De ce fait, pas de plafond de paiement à 30 euros qui oblige à rentrer son code secret sur smartphone. Il y a donc clairement des avantages à payer avec son mobile. Reste à savoir quand les consommateurs seront prêts à sauter le pas.

Source : BFMTV

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Windows 10 va relancer automatiquement vos applications au redémarrage

Windows 10 20H1, la première mise à jour majeure de 2020 va introduire une nouvelle fonctionnalité intéressante. Elle permettra de relancer automatiquement les applications en cours d’utilisation avant l’extinction ou le redémarrage du PC. Microsoft vient de publier la Build…

Grâce à Google, votre smartphone va traduire le langage des signes

Grâce à Google, votre smartphone sera bientôt capable de traduire le langage des signes via sa caméra. Les ingénieurs de la firme américaine travaillent en effet actuellement sur une intelligence artificielle en mesure de comprendre les gestes d’une main humaine….

NordVPN : des faux sites propagent un dangereux malware bancaire

Des pirates profitent de la popularité de NordVPN pour diffuser Win32.Bolik.2, un malware bancaire sur l’ordinateur de leurs victimes. Des faux sites, imitant à la perfection l’interface de celui de NordVPN, propagent en effet des versions vérolées du célèbre VPN. Une…

Impots.gouv : environ 2000 comptes victimes d’un piratage

Les comptes impots.gouv d’environ 2000 administrés ont subi un piratage : des pirates sont parvenus à accéder aux déclarations d’impôts et les modifier. Les agents de Bercy affirment avoir néanmoins pu reprendre rapidement le contrôle de la situation et avertir…

IPTV : l’ALPA demande à Google de déréférencer une série de sites web

L’IPTV continue d’inquiéter les ayants droit et divers organismes de défense de leurs intérêts. L’ALPA, l’association de lutte contre la piraterie audiovisuelle veut nuire à la visibilité des fournisseurs de services d’abonnement qui permettent aux utilisateurs d’accéder à des milliers…