Pirater Touch ID sur l’iPhone avec de la pâte à modeler, un jeu d’enfant

Maj. le 8 février 2018 à 21 h 40 min

Depuis quelques années, les smartphones haut de gamme s’équipent de lecteurs d’empreintes. Apple a initié le mouvement avec l’iPhone 5S et sa technologie Touch ID. Le but : offrir plus de sécurité car l’empreinte est censée être plus difficile à pirater. En théorie, car une entreprise a réussi à pirater Touch ID grâce à de la pâte à modeler.

touch id pirater pate modeler

Le discours était clair et précis : les lecteurs d’empreintes vont se démocratiser car ils permettent d’utiliser nos smartphones avec plus de sécurité. Qu’il s’agisse de déverrouiller l’appareil, de s’authentifier sur certains services ou même d’effectuer des paiements mobiles, la technologie de reconnaissance digitale a été vantée par les plus grands experts.

Néanmoins, il semble que cette technologie ne soit pas si difficile à pirater. Lors du MWC 2016, CNBC a rendu visite à une entreprise spécialiste des lecteurs d’empreintes digitales. Vkansee, c’est son nom, vend des lecteurs dotés d’une définition de 2000 dpi.

Et pour montrer à quel point sa technologie est performante, l’entreprise n’a pas hésité à comparer ses produits avec ceux qui équipent l’iPhone d’Apple. A côté de ce que fait Vkansee, Touch ID fait pâle figure.

Le lecteur d’empreintes de l’iPhone piraté avec de la pâte à modeler

Pour montrer à quel point sa technologie était performante, les équipes de Vkansee ont invité plusieurs personnes à poser leur pouce sur du mastic, un peu comme ce que l’on retrouve sur les prothèses dentaires.

Après avoir attendu que les moules sèchent, les équipes ont posé de la pâte à modeler Play Doh sur les moules et ont effectué une petite pression au niveau des empreintes laissées.

pate modeler play doh iphone

Suite à cela, les équipes de Vkansee ont aposé les empreintes prises sur la pâte à modeler sur le lecteur Touch ID des différents propriétaires d’iPhone. Résultat : les iPhone se sont débloqués sans détecter quoi que ce soit.

Si Vkansee a effectué cette expérience sur l’iPhone, la société a expliqué que cette manipulation pouvait fonctionner facilement sur la plupart des smartphones du marché disposant d’un lecteur d’empreintes.

Evidemment, le message de Vkansee est clair : sa technologie est meilleure que tout ce qui peut se faire sur le marché. Si le discours commercial est bien rôdé, il n’empêche qu’il a suffit d’un peu de pâte à modeler pour pirater la technologie Touch ID de l’iPhone. Pas très rassurant tout ça.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple rappelle des iPhone X pour un problème d’écran tactile

Apple lance un programme de remplacement pour l’iPhone X, dont certains modèles souffrent d’un module écran défaillant. Celui-ci cause des problèmes tactiles avec un écran qui ne répond plus ou mal au toucher ou qui au contraire répond sans qu’aucune…