Le piratage de 8 sites porno expose les données de 1,2 million de comptes sur internet

Le piratage de 8 sites pornographiques expose les données (e-mails, mots de passe, adresses IP…) de 1,2 million de comptes sur le web. Les sites wifelovers.com et les 7 autres n’étaient pas suffisamment sécurisés et le chiffrement des mots de passe était obsolète. Les utilisateurs enregistrés sur le service Have I Been Pwned ont pu être mis au courant du danger qui les guette.

piratage sites porno 1,2 million comptes internet

Robert Angelini, propriétaire de plusieurs sites pornographiques, a été mis au courant par Ars Technica que ses sites ont été victimes de piratage. Un fichier pesant 98 Mo révèle des adresses IP, des mots de passe, des noms et adresses e-mails des utilisateurs de ces divers sites web. 1,2 million de comptes sont concernés, mais il s’avère que de nombreuses adresses e-mails n’appartiennent pas à de véritables utilisateurs, l’homme a déclaré à nos confrères que « 107 000 personnes avaient été affectées au cours de leurs 21 années d’activité« , il ignore pourquoi le fichier recense 12 fois plus de comptes.

8 sites porno piratés : 1,2 million d’adresses e-mail et mots de passe dans la nature

Les sites internet en question sont : « wifelovers.com, asiansex4u.com, bbwsex4u.com, indiansex4u.com, nudeafrica.com, nudelatins.com, nudemen.com et wifeposter.com » des plateformes d’échange de photo coquine. Le système de chiffrement mis en place par Robert Angelini est obsolète, ce qui explique que les pirates n’ont eu aucun mal à les percer à jour à l’aide de l’outil « Descrypt ». Les sites sont désormais inaccessibles : « nos sites Web sont hors service, nous les inspectons pour des raisons de sécurité et nous effectuons des mises à niveau » peut-on lire. Nous ignorons quand ces sites seront à nouveau disponibles. Les utilisateurs du site enregistrés sur la plateforme Have I Been Pwned ont été mis au courant du piratage. Ce service est utile pour savoir si son mot de passe a été piraté.

Cette nouvelle affaire rappelle l’importance d’avoir un mot de passe différent selon les services utilisés. En effet, garder un même mot de passe sur plusieurs services vous expose à de nombreux dangers. Sur Android, il existe des applications pour générer des mots de passe plus sécurisés comme 1Password, Last Pass, OneSafe et bien d’autres. De votre côté, avez-vous déjà été victime de piratage sur un service web que vous avez l’habitude d’utiliser ? Partagez votre opinion et votre expérience dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Téléchargez GHIDRA et prenez vous pour un espion de la NSA

Le logiciel GHIDRA utilisé par la NSA pour repérer et contrer des programmes malveillants est désormais disponible gratuitement pour tous. Open-source, il peut même être amélioré par la communauté.  Comme promis, la National Security Agency (NSA) des États-Unis a rendu…

CMS : 90% des sites web piratés utilisent WordPress

90% des sites web piratés utilisant un CMS tournent sous WordPress d’après Sucuri, une entreprise spécialisée en sécurité web. Les sites e-commerce sont particulièrement prisés des hackers pour la simple raison qu’ils permettent d’accéder aux données bancaires des utilisateurs. Ce…

Windows : le nombre d’attaques phishing a explosé en 2018

Microsoft révèle dans son rapport Security Intelligence Report 2018 quelle cybermenaces ont visé l’écosystème Windows au cours de l’année passée. Le nombre d’attaques phishing a explosé de 150% tandis que le nombre de ransomware est en déclin. Globalement, le rapport relève…

Chrome : 85% des extensions se moquent de votre vie privée

Une étude Duo Labs autour des extensions Chrome révèle que 85% d’entre elles n’ont aucune politique en matière de vie privée – un document qui explique clairement comment vos données seront utilisées en cas de collecte. Pour en arriver à…

Attention, ce câble USB peut pirater n’importe quel ordinateur

Ce câble USB modifié permet à un attaquant de pirater n’importe quel ordinateur. Conçu par un chercheur en cybersécurité, cet accessoire peut réagir à des commandes à distance transmises par un pirate. Bientôt produit en masse, il est destiné à mettre en garde le grand public…