Permis de conduire : un smartphone pourrait remplacer l’examinateur

 

Le projet nous vient de Microsoft Research : en Inde, son département dédié au développement a mis au point une application qui permet en effet de surveiller la route et le conducteur. À terme, cette application pourrait se substituer à l'examinateur qui vous fait passer votre permis de conduire.

smartphone remplace examinateur permis conduire

 

Une application pour smartphone pourra-t-elle un jour remplacer l'examinateur du permis de conduire ? C'est ce que tente de développer Microsoft Research India. Et vidéo à l'appui, ses chercheurs sont sur le point de mener à bien à leur projet, malgré quelques contraintes.

HAMS, l'application qui pourrait remplacer l'examinateur du permis de conduire

Baptisée HAMS (pour Harnessing AutoMobiles for Safety), l'application semble fonctionner sur un smartphone Android classique. Une fois celle-ci mise en place sur le téléphone, l'appareil doit être installé sur un support pour pare-brise. Et c'est tout, il n'y a rien d'autre à faire du côté du véhicule, comme le montre la vidéo ci-dessous.

L'application exploite alors la caméra arrière et surveille la route et les autres véhicules. Quant à la caméra avant, elle garde un oeil sur le conducteur. Mais HAMS ne s'arrête pas en si bon chemin. Les autres capteurs du smartphone sont également utilisés : l'accéléromètre permet de surveiller le conducteur et notamment son comportement vis-à-vis de l'accélérateur et de la pédale de frein. Le GPS quant à lui est utilisé pour contrôler la vitesse du véhicule.

HAMS est aujourd'hui capable de déterminer si le conducteur adopte les bons réflexes quand il est au volant, notamment concernant les angles morts. En revanche, elle ne fonctionne que sur un parcours fermé et sur lequel des balises ont été posées. Sur les panneaux du parcours, des QR codes ont été accolés et permettent de définir les épreuves que doit réaliser le candidat.

Lire aussi : Google veut remplacer votre permis de conduire par votre smartphone

Microsoft planche encore sur l'optimisation de son projet. À l'heure actuelle, ses développeurs sont confrontés à des problèmes liés aux différentes configurations possibles de véhicule, au siège du conducteur ou encore au montage même du smartphone dans l'habitacle. Les chercheurs tentent également de prendre en considération d'autres paramètres, comme l'absence de marquage au sol ou des voies à largeur variable.

Une fois toutes ces difficultés résolues, ce type d'application pourrait offrir des conditions optimales au candidat, qui n'aurait plus à subir la moindre pression “humaine” lors de l'examen. En revanche, il est probable qu'un examinateur reste malgré tout décisionnaire au moment de l'obtention du permis de conduire, examinateur qui s'en remettrait alors aux informations relevées par le smartphone lors de l'examen.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
tesla model 3
Tesla abandonne la garantie de retour sous 7 jours

Tesla vient d’abandonner la garantie de retour sous 7 jours aux Etats-Unis. Il n’est donc plus possible de rapporter la voiture électrique après une semaine d’utilisation et d’obtenir un remboursement. En France, la politique du constructeur automobile n’a cependant pas encore…