Paylib : envoyer et recevoir de l’argent avec son numéro de téléphone, c’est désormais possible !

 

Paylib va se doter d’une nouvelle fonctionnalité qui pourrait bien permettre à la solution de paiement mobile de franchir une étape en France. Il sera désormais possible d’envoyer et de recevoir de l’argent d’un numéro de téléphone à un autre via l’application. Fini les transferts nécessitant le code IBAN, le service va devenir bien plus pratique pour les transactions entre particuliers. Et Paylib va encore s’améliorer, en réduisant par exemple les délais du virement.

paylib numero telephone

Paylib entre dans une nouvelle ère ce mercredi 9 mai 2018. Comme le rapporte Le Monde, les clients BNB Paribas vont à partir d’aujourd’hui pouvoir passer par l’application afin d’effectuer et recevoir des virements bancaires rapidement et simplement via un simple numéro de téléphone. Plus besoin de demander l’IBAN ou le RIB du destinataire, son simple numéro de téléphone devient suffisant pour un transfert.

Paylib : les numéros de téléphone pour les virements

L’opérateur du système de compensation des paiements STET s’occupera de faire correspondre le numéro de téléphone au compte en banque associé. Tout se fait au sein même des infrastructures bancaires, vos données personnelles ne vont donc pas se balader on ne sait où. Cela permet de donner de l’argent à des amis ou des membres de votre famille en toute simplicité et de s’affranchir de moyens de paiement matériels comme les chèques et les billets tout en réduisant les contraintes d’un virement bancaire.

Pour l’instant, le seul défaut de cette fonctionnalité est le délai des transferts : un à deux jours, comme pour de nombreux transferts classiques. Mais l’objectif est de rapidement réduire à néant cette période d’attente pour que les transactions soient validées et opérées en seulement quelques secondes. BNP Paribas propose ce service gratuitement dans la limite de 500 euros par jour.

Les autres banques qui font partie du réseau Paylib vont prochainement suivre. La Société Générale, qui permet aussi d’ouvrir un compte à distance avec la reconnaissance faciale par selfie, va adopter le système au mois de juin 2018. Ce sera durant l’été pour la Banque Postale, aux alentours de la rentrée de septembre pour le Crédit Agricole. A noter que le Crédit Mutuel-CIC, qui n’utilise pas encore Paylib, va franchir le pas, sans qu’on sache encore quand. Alors, vous la trouvez pratique cette nouvelle fonctionnalité ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
xiaomi redmi 9
Xiaomi devance Apple et devient le numéro 3 du marché du smartphone

Xiaomi a vendu plus de smartphones dans le monde qu’Apple au cours du troisième trimestre de l’année 2020. Malgré un climat économique difficile, le groupe chinois a écoulé plus de 44,4 millions de téléphones mobiles pendant la période, reléguant le…

facebook libra janvier 2021
Libra : Facebook lancerait finalement sa cryptomonnaie en janvier 2021

Libra, la cryptomonnaie développée par Facebook, serait finalement lancée dans le courant du mois de janvier 2021. Sous la pression exercée par les régulateurs financiers, le réseau social aurait accepté de revoir ses ambitions à la baisse. Adossée au dollars, la devise…

Smartphone
Bientôt une taxe copie privée sur les smartphones d’occasion ?

La taxe copie privée doit-elle être appliquée aux smartphones vendus sur le marché de l’occasion ? C’est en tout cas le souhait de la commission Copie Privée. Afin de compenser la baisse de la rémunération annuelle perçue par les ayant…

teletravail taxe etude
Des économistes veulent instaurer une taxe sur le télétravail

Des économistes de la Deustch Bank estiment que les télétravailleurs devraient payer une taxe supplémentaire, pour compléter les revenus des travailleurs modestes contraints de se rendre sur leur lieu de travail. Après la taxe sur les casques audio ou encore…

casque audio taxe
Taxer les casques audio ? Une loi est en discussion à l’Assemblée

Des députés LREM souhaitent taxer « les matériels destinés à l’écoute de contenus sonores » pour aider au financement de l’industrie musicale et du spectacle. Après la redevance TV sur les smartphones et ordinateurs, des députés LREM souhaitent instaurer une taxe inédite…