Payer avec le lecteur d’empreintes digitales de votre smartphone bientôt possible

Maj. le 9 décembre 2014 à 10 h 50 min

Si jusqu’à présent, les lecteurs d’empreintes digitales embarqués par certains smartphones lancés sur le marché ces derniers mois servaient avant tout à proposer un nouveau moyen d’identification pour l’utilisateur et à gonfler la fiche technique des appareils pour mieux justifier leurs prix de vente souvent élevés, il se pourrait bien que ceux-ci trouvent enfin une réelle utilité dans les mois à venir.

Alors que le lecteur Touch ID embarqué par l’iPhone 5S permet déjà d’effectuer des achats d’applications sur l’App Store en d’identifiant via l’empreinte de son doigt, Pantech lançait, il y a quelques mois, en Corée, un service de paiement mobile via le lecteur d’empreintes digitales du Pantech Vega qu’il compte désormais exporter en Chine et aux Etats-Unis. A quoi s’attendre du côté de l’Europe ?

paiements mobiles empreintes digitales
Payer avec l'empreinte de son doigt ? C’est déjà possible.

Et si vos empreintes digitales remplaçaient votre carte bancaire ?

Si les paiements mobiles via NFC sont couramment utilisés en Asie et en USA, ils n’ont que très peu décollé en Europe. A-t-on une chance de voir les paiements mobiles par lecture d’empreintes digitales se démocratiser un jour ?

Une question dont la réponse dépend de deux facteurs, le premier étant directement inhérent aux constructeurs et à ce niveau là, Samsung serait sans doute le plus susceptible d’entre tous de développer une plateforme de paiement mobile, à l’international, par le biais de ses terminaux, si tant est que le Galaxy S5 embarque bel et bien un lecteur d’empreintes digitales, ce qui est loin d’être une certitude, pour l’instant.

Par ailleurs, si les constructeurs décident de jouer le jeu, il faudra aussi sur la participation des développeurs, toutefois celle-ci sera sans doute plus facile à obtenir dés lors qu’un constructeur se décidera enfin à amorcer l’utilisation de cette technologie dans le cadre des paiements mobiles.

Si toutefois, les choses se concrétisent dans un avenir proche ou plus lointain, se poseront alors de nombreuses questions relatives à la sécurité. Bien entendu, l’empreinte d’un doigt est une caractéristique unique et difficile à pirater contrairement à un mot de passe, toutefois, il faut bien garder à l’esprit qu’aucune technologie n’est infaillible.

Et vous ? Seriez vos favorables à l’idée de tronquer votre carte bancaire contre votre smartphone et votre majeur ?

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : ses équipements réseau sont vulnérables au piratage, selon une étude

Les équipements réseau conçus par Huawei sont plus vulnérables au piratage que celles de firmes concurrentes, affirme une étude de Finite State, une entreprise de cybersécurité américaine. Plus de la moitié des appareils de télécommunications élaborés par le groupe chinois contiendraient une porte…

Huawei reste le leader de la 5G malgré le décret de Donald Trump

Huawei demeure le leader de la 5G en dépit des sanctions du gouvernement Trump. Banni du marché américain, le groupe chinois est malgré tout parvenu à obtenir jusqu’à 50 contrats commerciaux dans le monde. Loin de se laisser abattre, Huawei a…

Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…