Orange est tout puissant sur le marché entreprises : l’Arcep dit “ça suffit” !

 

Orange, et dans une moindre mesure de SFR on trop de poids sur le marché des entreprises déplore le président de l'Arcep Sebastien Soriano. Dans un entretien accordé au journal Les Echos jeudi 6 février 2020, Sébastien Soriano menace également Orange d'une mise en demeure s'il ne baisse pas le prix de son option qualité sur la fibre. Le responsable aimerait de nouvelles règles du jeu d'ici fin 2020.

Orange

Sebastien Soriano a profité d'une interview dans Les Echos pour vivement critiquer la position d'Orange et dans une moindre mesure de SFR sur le marché télécoms professionnel. Selon lui, les conditions de la libre concurrence ne sont pas réunies. Orange y jouit d'une quasi hégémonie avec 60% de parts de marché tandis que SFR y dispose d'une part confortable de 20%. Or, l'Arcep tente depuis longtemps de changer la situation : le gendarme des télécommunications avait tenté de promouvoir l'opérateur alternatif Kosc – mais ce dernier a très vite rencontré des difficultés.

L'Arcep craint désormais que Orange “soit tenté de tout faire pour conserver sa position dominante”. Sebastien Soriano rapporte d'ailleurs plusieurs indices qui selon lui montrent que ses craintes sont fondées. Il y a d'abord le fait que l'opérateur a baissé le prix de ses offres, réduisant la capacité des concurrents à rester compétitifs. Orange ne ferait d'ailleurs pas place nette aux acteurs qui souhaiteraient le concurrencer sur le marché de gros.

Enfin, l'Arcep explique avoir forcé Orange à mettre en place une option qualité sur la fibre FTTH dédiée aux professionnels. Une option que l'opérateur vendrait trop cher : “concernant l'option de qualité sur la fibre FTTH pour les entreprises, nous demandons à Orange une baisse des prix immédiate, faute de quoi nous pourrions mettre en demeure l'opérateur”, menace Sébastien Soriano.

Et d'ajouter : “nous voulons qu'une garantie de rétablissement du service en cas de coupure sur une ligne de fibre coûte le même prix que sur une ligne de cuivre, soit autour de 10 euros, contre 20 euros actuellement”. L'Arcep soumet une série de nouvelles mesures pour rétablir la concurrence sur ce marché – mesures qui doivent aboutir à de nouvelles règles d'ici fin 2020.

Lire également : Orange annonce la vente d'une partie de ses réseaux fibre et mobile

Parmi elles, “sur la fibre dédiée aux entreprises, l'Arcep fera un suivi beaucoup plus fin des offres d'Orange. Nous proposons de simplifier la régulation tout en la durcissant, offre par offre. Certains prix doivent être respectés”, martèle Sébastien Soriano.

Source : Les Echos



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !