Orange craint des coupures sur son réseau Internet à cause de la hausse des prix de l’électricité

 

Avec la hausse du prix de l’électricité ces derniers mois, les opérateurs voient leurs coûts en approvisionnement grimper en flèche. Aussi, Orange se prépare à des coupures Internet volontaires dans certaines régions, afin d’éviter un black-out complet. La firme s’attend à ce que la crise dure jusqu’à l’hiver prochain.

orange forfait prix
Crédits : Unsplash

Si l’augmentation du prix de l’électricité touche avant tout les foyers, les entreprises sont également impactées par cette crise qui dure depuis des mois. Les opérateurs, notamment, souffrent particulièrement de cette situation. Production du matériel, alimentation des réseaux, stockage de données, les télécoms ont l’une des plus grosses consommations d’électricité du pays.

« Nous consommons deux térawattheures (TWh) par an », précise Jean-Benoît Besset, directeur de la stratégie réseau chez Orange, ce qui correspond à 0,4 % de la consommation électrique totale du pays. « En 2021, la flambée des prix s’était déjà traduite par un surcoût de plusieurs centaines de millions d’euros sur notre budget énergie. Pour cette année, nous prévoyons déjà son doublement. »

Sur le même sujet : Orange désactive une antenne 4G, elle est accusée d’avoir tué plusieurs vaches !

Des coupures intempestives pourraient bientôt survenir sur le réseau d’Orange

Ainsi, l’opérateur s’attend à des « délestages » dans les mois à venir. Autrement, le gestionnaire du réseau Internet; pourrait décider de procéder à des coupures dans certaines régions pour éviter le black-out complet. Orange pourrait alors alimenter ses datacenters par des batteries, mais cela ne conviendrait que pour quelques heures. « Après, cela met notre réseau en danger », souligne Jean-Benoît Besset, qui évoque également la solution du diesel.

Cette hausse pourrait-elle avoir un impact sur le prix des forfaits ? Alors que ces derniers ne cessent déjà d’augmenter depuis plusieurs mois, les Français redoutent de voir leur facture grimper de nouveau. Pour l’heure, Orange bénéficie de la baisse de la TICFE (Taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité), qui est passée de 22,50 à 0,50 euro par MWh. EDF, qui représente 70 % de son approvisionnement, a également revu ses prix à la baisse pour les industriels.

Mais Orange n’est pas à l’abri pour autant. « Ça va être difficile car nous sommes en France dans un environnement ultra-concurrentiel, estime Jean-Benoît Besset. Nous nous trouvons dans une situation totalement inédite ». La crise, elle, pourrait durer jusqu’à l’hiver prochain, forçant tous les opérateurs à revoir leurs marges et investissements à la baisse.

Source : Le Parisien



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !