OnePlus One : un concours sexiste pour gagner des invitations termine en bad buzz

Maj. le 18 avril 2016 à 15 h 31 min

OnePlus vient de se faire taper sur les doigts par le tout internet suite au lancement d’un concours de beauté réservé au femme, un bad buzz pour la compagnie qui commence de plus en plus à agacer les internautes.

oneplus one concours

Si vous voulez avoir plus de femmes dans votre communauté d’utilisateurs, lancer une concours de beauté online et vous targuer au passage du retour de la galanterie n’est pas le meilleur moyen d’agir. OnePlus vient d’apprendre cette dure leçon à la suite de son concours Ladies First, quelques heures à peine après avoir mis en ligne le projet.

Le principe était que les femmes participant au concours devaient dessiner le logo de la marque sur un vêtement une feuille ou sur elle-même pour « prouver qu’il s’agissait bien d’elle », et se prendre en photo pour qu’un vote soit organisé et détermine les « 50 femmes les plus aimées ». Si nous vous parlons déjà de cet évènement au passé, c’est parce qu’il a déjà été annulé par le constructeur.

On connait déjà les problèmes de productions de OnePlus, qui a décidé face à ça de créer une succession d’évènements et de faire de son téléphone non pas un simple objet en rupture de stock mais un smartphone que ne peuvent avoir que des élus. C’est ainsi que le fabricant à organisé un système de parainage et différents concours offrant le droit d’acheter le téléphone.

OnePlus explique de son côté que ce principe serait par ailleurs plus fondamental que cela, et qu’il ne s’agit pas tant de s’adapter à des problèmes de production que de prendre d’assaut un marché sans même réaliser de bénéfice durant les premières années. Quoi qu’il en soit, la stratégie fonctionne ; le OnePlus One plait et les gens se l’arrachent.

C’est dans ce contexte que OnePlus a décidé de créer son Ladies First, afin de distribuer des codes auprès d’un public féminin, à priori moins porté sur le high tech. Voici quelques morceaux choisis du premier concours misogyne de OnePlus :

À la manière de véritables gentlemen et parce que la chevalerie n’est pas morte, nous donnons aux adorables femmes de OnePlus une chance de doubler la file d’attente et de se présenter à nous

Les 50 femmes le plus appréciées recevront une invitation et un t-shirt « Never Settle » (ne jamais se contenter de peu)

Mesdames, pas de nudité s’il vous plait

Si en soit on a déjà vu pire, le fait de sélectionner une poignée d’élues sur la base d’un vote sur leur physique – contrairement par exemple, au concours de sony récompensant les selfies créatifs – n’est pas passé du tout, d’autant qu’encore une fois, le « cadeau » est un droit d’acheter.

oneplus one sexisme
Et donc…je peux l’avoir mon invit’ ?

Peu après l’annonce donc, la chose a commencé à faire du bruit sur le web, déclenchant la foudre d’hommes et femmes sur le forum de la société et sur twitter, et des photos reprenant les règles du concours à leur manière. La société à du très vite retiré son concours avec un méa culpa que voici :

Les femmes composent la moitié du monde, et nous voulons les aider à être plus impliquées dans les technologies. Nous comprenons que notre concours ait été de mauvais gout, et l’avons donc retiré. Toutes les participantes seront contactées pour des prix

Nous nous excusons et nous rectifierons le tir à l’avenir. Nous adorerions connaître vos retours sur la manière dont nous pourrions mieux impliquer les femmes dans les technologies.

Quoi qu’il en soit, OnePlus a encore réussi à faire parlé de lui, et c’est à se demander s’il ne l’avait pas anticipé.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Il tente de voler un smartphone et se noie dans le canal

En tentant de voler un smartphone, un homme d’une trentaine d’années est tombé dans le canal de l’Ourcq (Paris) ce dimanche 7 octobre 2018. Malgré la tentative de sa victime de le sauver, le voleur s’est noyé. Son complice a rapidement…