NZXT suspend la vente de son boîtier PC H1 après plusieurs incendies

 

La société informatique NZXT fait face à un problème bien gênant avec son boîtier H1. En effet, plusieurs utilisateurs ont signalé des courts circuits ainsi que des départs d’incendie dans leur tour, obligeant le fabricant à arrêter la commercialisation et à exhorter les clients à ne plus utiliser leur PC.

PC H1

C’est le cauchemar de n’importe quelle société : stopper la commercialisation d’un produit qui s’avère dangereux. Cela arrive aujourd’hui à NZXT, spécialisé dans les boîtiers informatiques. Le dernier produit de la marque, le H1, a en effet connu des départs d’incendies signalé par des utilisateurs. De ce fait, la commercialisation du produit et immédiatement suspendue et les acheteurs sont priés de laisser leur PC éteint.

Le H1 est un boîtier PC qui adopte un format un peu particulier, puisqu’il est vertical. Il adopte ainsi de faux airs de Xbox Series X. Un boîtier très original (puisque les cartes graphiques sont mises debout) et donc très prisé. Mais des acheteurs se sont plaints d’une fumée sortant du châssis dès la première utilisation, d’autres ont même constaté la présence de flammes. Aie. Après enquête, NZXT a déterminé que ce n’était pas le montage qui était en cause, mais bien la structure même du boitier. En effet, la faute revient à deux vis tenant le port PCI Express qui provoquent un court-circuit.

PC H1

Les acheteurs priés de ne plus utiliser le boîtier

Devant cette situation, NZXT a bien entendu pris des mesures. Premièrement, les boîtiers ont été immédiatement retirés de la vente sur son site officiel. Les vendeurs partenaires ont également été priés de faire de même. Ce qui rend cette affaire délicate, c’est le fait que le boîtier a déjà été vendu à nombre d’utilisateurs. NZXT exhorte ces derniers à éteindre complètement leur machine jusqu’à nouvel ordre. Un kit de réparation leur sera envoyé gratuitement afin de changer les vis incriminées et ainsi supprimer le risque d’incendie.

Un véritable cauchemar pour un fabricant, mais NZXT n’est pas le premier dans ce cas. On se souvient par exemple de Samsung qui, quelques semaines après la commercialisation de son Galaxy Note 7, avait enregistré des dizaines de plaintes d’usagers qui avaient vu leur nouveau terminal prendre feu sans raison. Cela l’avait conduit à suspendre définitivement la vente.

Source : Reddit 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !