NFT : le créateur du Web vend le code source d’internet au plus offrant

 

Les NFT continuent de faire parler d'elles : Tim Berners-Lee, le créateur du world wide web défraie la chronique en proposant aux enchères un NFT (Non Fungible Token) contenant le code source d'internet. 

Tim Berners-Lee
Tim Berners-Lee, créateur du protocole HTTP et du World Wide Web / Crédits : Creative Commons

Celui à qui on attribue le World Wide Web, le standard HTTP ainsi que le premier navigateur internet, Tim Berners-Lee, a décidé de mettre en vente le code source du premier navigateur internet de l'histoire sous forme d'une NFT, ou non-fugible token (jeton non-fongible).

Les NFT sont un produit dérivé des cryptomonnaies et de la blockchain. Ils permettent de proposer des biens ou oeuvres uniques à la vente, sans passer par des intermédiaires classiques. Ces actifs ont montré récemment leur forte propension à la volatilité. Le choix du NFT est néanmoins ici plus symbolique, étant donné que la vente aux enchères proprement dite sera organisée par la célèbre maison Sotheby's.

Le code source du Web est en vente

Concrètement, le NFT intègrera le code source du navigateur WorldWideWeb version NeXTSTEP, une lettre écrite par Tim Berners-Lee lui-même ainsi qu'un fichier vectoriel pouvant être imprimé comme un poster et une vidéo silencieuse de 30 minutes qui montre le code en train d'être tapé.

Tim Berners-Lee explique que les NFT “sont la meilleure manière d'empaqueter les origines du web”. Le NFT sera mis à prix 1000 dollars le 23 juin, mais Tim Berners-Lee ne compte pas profiter directement de cette vente. La somme sera en effet intégralement reversée à des associations caritatives soutenues par lui et sa femme.

Evidemment, il sera difficile, voire impossible au propriétaire de ce NFT d'utiliser le premier navigateur internet de l'histoire. Le code source est en effet déjà disponible sur le site du CERN, mais le problème, c'est que les machines qui servaient à le faire tourner, fabriquées par NeXT – une entreprise fondée par Steve Jobs après son départ d'Apple – n'existent plus.

Lire également : NFT : la célèbre vidéo “Charlie bit my finger” a été vendue plus de 760 000 dollars aux enchères

Le système d'exploitation NeXTSTEP auquel il est originellement destiné n'est plus maintenu depuis 1996. Et dans tous les cas, le web a tellement changé depuis ses débuts qu'il est peu probable que le navigateur permette vraiment de surfer sur le web en 2021. On espère en tout cas que ce code se retrouvera un jour dans un musée avec des explications détaillées pour ceux qui s'intéressent aux origines du web.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !