Netflix : l’abonnement avec publicités offrira moins de films et séries TV

 

Ted Sarandos, co-PDG de Netflix, a fourni un peu plus de détails concernant l’abonnement qui contiendra des publicités. Ces dernières ne seront pas la seule contrepartie du prix réduit. En effet, le catalogue ne contiendra pas non plus tous les contenus que l’on peut trouver dans la formule standard, faute d’accord avec les studios de production.

netflix licenciement
Crédits : Netflix

L’annonce le mois dernier de l’arrivée de publicités sur Netflix a fait grand bruit. Et pour cause : l’absence de ces derniers a longtemps été l’un des avantages phares de la plateforme contre la concurrence, voire contre les autres formes de divertissement. Mais la firme a dû se rendre à l’évidence. Face à une situation délétère où les affaires ne sont plus aussi bonnes qu’avant, il faut prendre des décisions fortes pour sortir la tête de l’eau.

Néanmoins, beaucoup risquent de ne pas être convaincus par cette nouvelle formule, et la dernière déclaration de Ted Sarandos, ne va pas arranger les choses. En effet, ce mardi 19 juillet, le co-PDG de Netflix est revenu un peu plus en détail sur ce fameux abonnement. Si vous pensiez que la présence de publicités justifie à elle seule un prix plus bas, vous allez être déçu. La formule donnera également accès à un catalogue de contenus moins fourni.

Sur le même sujet : Netflix dévoile la liste des séries les plus regardées, Stranger Things n’est pas premier

Plus de publicités, moins de contenus

Ted Sarandos explique ainsi que la présence de publicités nécessite de renégocier les contrats avec certains studios de production, ce qui pourrait prendre un certain temps. Tout en se voulant rassurant : selon lui, la « grande majorité » des contenus seront disponibles. « Il y a des contenus qui ne le sont pas et nous discutons avec les studios sur ce point, mais si nous lancions le produit aujourd’hui, les membres de la catégorie “ad-tier” auraient une excellente expérience », assure-t-il.

Il admet tout de même que Netflix « débloquera une partie du contenu supplémentaire, mais certainement pas la totalité ». Du reste, nous avons appris récemment que Microsoft sera en charge de la diffusion des publicités. Cet abonnement n’est qu’une mesure parmi d’autres pour lutter contre la perte d’utilisateurs. De l’autre côté du spectre, Netflix part également en guerre contre le partage de comptes, en testant par exemple une taxe pour ceux qui se connectent ailleurs que chez eux.

Source : Deadline



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !