Netflix s’engage à ne plus émettre de gaz à effet de serre d’ici fin 2022

 

Netflix promet de ne plus émettre de gaz à effet de serre d'ici la fin de l'année prochaine. Afin de tenir ses objectifs, le leader du streaming va d'abord réduire drastiquement la quantité de gaz générée par ses activités, dont la production de séries et de films. Dans un second temps, Netflix investira dans des projets visant à protéger la planète pour compenser les émissions qui échappent à son contrôle. 

netflix sommeil android
Crédits : Netflix

Il y a quelques semaines, Netflix a dévoilé les résultats obtenus par DIMPACT, un outil de mesure développé par des chercheurs de l’Université de Bristol. L'étude affirme qu'une heure de streaming en 2020 rejette l’équivalent de 100 g de C02 dans l'atmosphère, soit l'équivalent de 40 minutes de climatisation.

Conscient de son retard sur les autres géants de la technologie, Netflix a décidé de prendre des mesures drastiques pour réduire son empreinte écologique et s'aligner sur les objectifs de l'accord de Paris. Cet accord, signé par 197 pays, souhaite maintenir l'augmentation de la température mondiale à un niveau bien inférieur à 2 degrés.

Lire également : des députés veulent interdire la lecture automatique des vidéos en France

Comment Netflix veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre ?

Netflix va d'abord réduire les émissions de gaz à effet de serre générées par ses activités, annonce le groupe américain dans un long communiqué sur son site web. “Notre empreinte carbone pour 2020 était de 1 100 000 tonnes métriques. Environ la moitié (50 %) de cette empreinte a été générée par la production physique de films et de séries” déclare Netflix. La production de séries et de films exclusifs, le moteur de la croissance Netflix, est donc responsable de l'essentiel des émissions des gaz à effet de serre.

On trouve ensuite la location de bureaux et les biens achetés par Netflix (45% des émissions). Le numéro 1 du streaming n'inclut pas dans ses relevés les émissions générées par la transmission par Internet et par les  appareils électroniques de ses abonnés (TV, smartphone, PC, tablettes…). Netflix estime que ce sont les FAI et les fabricants d'appareils qui doivent comptabiliser ces émissions.

Par la suite, le géant de la VOD va investir dans des projets qui empêchent le carbone de pénétrer dans l’atmosphère de la planète. “D’ici fin de l’année 2022, nous ajouterons des investissements dans la régénération d’écosystèmes naturels critiques afin d'atteindre le zéro net. Ces projets, comme la restauration des prairies, des mangroves et des sols sains, captent et stockent le carbone” détaille Netflix, soucieux de faire amende honorable.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !