MWC 2014 : un smartphone Alcatel qui se recharge tout seul à l’énergie solaire

Maj. le 24 août 2018 à 20 h 37 min

Si la plupart des constructeurs misent souvent tout sur des performances et des résolutions d’écrans toujours plus spectaculaires, Alcatel a décidé de s’intéresser à un critère très important pour nous consommateurs, l’autonomie, profitant ainsi du MWC pour dévoiler un prototype de smartphone capable de s’autorecharger grâce à l’énergie solaire.

Développé en partenariat avec Sunpartner Technologies et doté de la technologie Wysips Crystal, cet appareil embarque un écran pas tout à fait comme les autres puisque celui-ci est recouvert d’un film photovoltaïque capable de capter l’énergie diffusée par les rayons solaires, énergie qu’il réinjecte ensuite à la batterie.

smartphone alcatel recharge lumière

Un smartphone Alcatel qui s’autorecharge à l’énergie solaire !

Bien que cette technologie soit plutôt prometteuse sur le papier, elle reste néanmoins limitée, il n’est ainsi pour l’instant pas possible de recharger totalement la batterie d’un smartphone à l’aide de l’énergie solaire mais  seulement en partie de façon à pouvoir encore accéder aux fonctions principales de l’appareil comme les appels ou les SMS lorsque la batterie est déchargée.

A titre d’exemple, il faudrait une centaine d’heures d’exposition au soleil pour pouvoir recharger à bloc un smartphone doté d’une batterie 1800 mAh à l’aide de l’énergie solaire captée sur une surface de 4 pouces. Toutefois, les choses avancent et il est tout à fait probable qu’Alcatel et Sunpartner Technologies parviennent à accélérer le processus, dans l’avenir.

Autre particularité de ce prototype basé sur l’Alcatel One Touch M’Pop, celui-ci intègre la technologie Lifi qui permet des transferts de données plus rapides et plus sécurisés que le Wifi en utilisant la lumière.

D’après le PDG de Sunpartner Technologies, les premiers smartphones capables de recharger leur batterie à l’énergie solaire seront disponibles sur le marché dés le second semestre 2015 et l’écran devrait coûter 20 à 30% plus cher qu’un écran classique.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Redmi K20 Pro : un haut de gamme à moins de 350 € ?

Redmi dévoilera une nouvelle gamme de smartphones le 28 mai prochain. Elle sera composée de deux modèles : un Redmi K20 standard, mais aussi un Remi K20 Pro. Ce sont les premiers smartphones de la marque à embarquer un processeur…

Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Realme 3 Pro officiel : une fiche technique canon pour 199 euros

Le lancement du Realme 3 Pro est désormais officiel en France. Le smartphone de l’ancienne filiale de Oppo débarque sur un segment où Xiaomi et Honor sont déjà bien installés, mais son rapport qualité-prix devrait en convaincre plus d’un de…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…