Microsoft Edge Chromium : Google Docs, Sheets et Slides ne sont pas compatibles

Google a-t-il commencé à bloquer ses services sur Microsoft Edge ? En se rendant sur Google Docs, Sheets ou Slides, les utilisateurs de la nouvelle version du navigateur basée sur Chromium sont accueillis par le message « la version du navigateur que vous utilisez n’est plus compatible. Veuillez installer un navigateur compatible ». Des problèmes similaires sont rencontrés avec Google Meet.

Microsoft Edge Chromium

De nombreux utilisateurs de la version développeur de Microsoft Edge Chromium rencontrent des problèmes avec certains services de Google, notamment ses applications bureautiques Docs, Sheets ou encore Slides. Elles affichent un message d’erreur qui indique que le navigateur n’est pas compatible, tout en invitant l’utilisateur à installer un autre navigateur.

Microsoft Edge (Chromium) : des problèmes de compatibilité avec Docs, Sheets et Slides

Quelques jours plus tôt, c’était les utilisateurs de l’application Google Meet qui se plaignaient de ne pas pouvoir l’utiliser sur Microsoft Edge. Seule la nouvelle version basée sur Chromium est concernée. Rien d’anormal n’est à signaler sur la version classique. Pour contourner le problème, il faut tromper l’application en lui faisant croire qu’elle tourne sur Google Chrome. Il suffit pour cela de changer l’user agent et le tour est joué.

Dans le cas de Google Docs, ce contournement ne semble pas être nécessaire. Malgré l’affichage du message de compatibilité, les applications bureautiques de Google fonctionnent quand même. Du moins, nous avons essayé de notre côté et il est possible d’éditer normalement des documents des Google Docs, Sheets et Slides. Il se pourrait toutefois que certains n’aient pas la même chance. Si c’est le cas, changer l’user agent devrait également permettre de résoudre le problème.

Google a-t-il commencé à bloquer ses services sur Microsoft Edge ?

Si Google le faisait, ce serait par crainte de voir une version plus stable et rapide de Microsoft Edge gagner en popularité. La question d’un blocage intentionnel de ses services mérite d’être posée d’autant que des précédents existent. Il y a quelques jours, un ancien employé de Mozilla accusait Google d’avoir saboté Firefox pendant des années en créant volontairement des bugs ciblés sur ses applications web.

Les problèmes de performances rencontrés par Firefox sur des services comme YouTube et Gmail auraient contribué à lui faire perdre des utilisateurs. Et ce n’est pas la première fois que de telles accusations sont proférées contre Google.

Lire égalementGoogle a-t-il saboté Microsoft Edge pour que personne ne l’utilise ?

 En ce qui concerne Microsoft Edge (Chromium), il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions. On espère qu’une solution sera trouvée rapidement, mais pour l’heure Google ne s’est pas encore prononcé sur la question.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Chrome : Google va bloquer les faux sites HTTPS non sécurisés

Dans une prochaine mise à jour, Google Chrome va s’attaquer aux sites web présentant des pages HTTPS qui n’offrent pas les garanties de sécurité du standard. Il existe en effet de nombreuses pages web en HTTPS mais qui chargent du contenu non…

WiFi 6 : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil domestiques. Mais à quoi correspond cette appellation exactement ? Quelles différences avec les autres générations de WiFi ? À quoi sert vraiment le WiFi…

Microsoft Edge et Internet Explorer : Flash sera supprimé en 2020

Microsoft a précisé quels sont ses plans pour la technologie Flash pour ses navigateurs Microsoft Edge et Internet Explorer. La firme de Redmond annonce une suppression complète pour fin 2020, mais avec des changements progressifs apportés par des mises à…

IPTV : l’ALPA demande à Google de déréférencer une série de sites web

L’IPTV continue d’inquiéter les ayants droit et divers organismes de défense de leurs intérêts. L’ALPA, l’association de lutte contre la piraterie audiovisuelle veut nuire à la visibilité des fournisseurs de services d’abonnement qui permettent aux utilisateurs d’accéder à des milliers…