Microsoft Edge basé sur Chromium : une première beta est disponible au téléchargement, nouvel aperçu

Microsoft Edge va prochainement s’articuler autour d’un noyau Chromium, comme d’autres navigateurs tels que Chrome, Vivaldi ou Opera, pour améliorer ce qui est le navigateur par défaut sous Windows 10. Une première version du navigateur vient de fuiter et est disponible au téléchargement : forcément l’interface se rapproche désormais d’autres navigateurs basés sur le même noyau, avec un mélange d’éléments qui rappellent tantôt les navigateurs Edge et Chrome actuels. Il devient entre autres possible d’installer des extensions aussi bien depuis le Microsoft Store que depuis le Chrome Store. 

Crédits : PC Beta

A quoi va bien pouvoir ressembler le nouveau navigateur Edge construit autour d’un noyau Chromium ? Microsoft a en effet annoncée plusieurs mois plus tôt un changement de stratégie autour due Microsoft Edge, le navigateur maison de la firme dont l’utilisation n’a jamais vraiment décollé, malgré son installation par défaut dans Windows 10. Le but est selon Microsoft d’offrir « une expérience Microsoft Edge actualisée » ainsi que de rendre la plateforme disponible « au travers toutes les versions supportées de Windows » tout en « maintenant les bénéfices d’une intégration proche avec Windows ». Or, une première version du navigateur revu et corrigé vient de fuiter, et donne un premier aperçu de comment la firme y concrétise ces objectifs.

Lire aussi : Microsoft Edge basé sur Google Chrome – premier aperçu du nouveau navigateur

Une première version de Microsoft Edge basé sur Chromium apparaît sur la toile

Le navigateur vient de fuiter sur le forum chinois PC Beta. Vous pouvez télécharger le programme, qui pèse 112,2 Mo, à cette adresse (avec le mot de passe 4vtb). Néanmoins, attention : premièrement, ce programme est l’une des toutes premières bêta du navigateur, et comporte sans doute encore beaucoup de bugs. Ensuite, le téléchargement ne vient pas d’une source fiable : il est fortement recommandé si vous êtes curieux d’installer ce navigateur dans une machine virtuelle, ou dans un environnement sandboxé, isolé du reste du système. L’interface du nouveau navigateur ressemble à un mélange entre des éléments de Edge, comme la forme des onglets et l’aspect général du navigateur, et des éléments communs aux navigateurs basés sur Chromium comme Vivaldi et Opera.

A droite de la barre de recherche, le navigateur affiche une icône correspondant à votre compte Microsoft. Les pages de paramètres ressemblent à celles d’autres navigateurs basés sur Chromium. Avec tout de même quelques différences. Il n’est pour l’instant pas possible de changer de thème, ou de moteur de recherche par défaut. Windows Defender SmartScreen est nativement intégré au navigateur. En outre, une option Read Aloud est disponible, et le mode Incognito s’appelle InPrivate. Mais le plus intéressant est sans doute ailleurs : les extensions renvoient vers une page du Microsoft Store. Mais, magie de Chromium oblige, il est possible d’aller dans edge://extensions, et d’activer l’installation d’extensions à partir d’autres stores.

Lire également : Microsoft Edge sous Chromium a un premier logo – à quand la bêta publique ?

Ainsi on peut installer les extensions issues du Google Chrome Store. Cette compatibilité à elle seule ouvre de nouveaux horizons pour ce navigateur pour lequel le choix d’extensions était jusqu’ici trop limité.  Quelles sont vos premières impressions autour de ce navigateur ? Pensez-vous qu’il peut séduire davantage d’utilisateurs que le Microsoft Edge actuel ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Crédits : gHacks

Crédits : gHacks

Via
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…

Fibre optique : on arrive enfin aux 5 millions d’abonnés FttH

La fibre optique continue de se développer progressivement en France. Symbole de cette croissance, la technologie FttH (de bout en bout, jusqu’à l’abonné) qui compte désormais près de 5 millions de clients (+ 1,5 millions en 2018) et représente plus…