Mark Zuckerberg viré de Facebook ?

 

Mark Zuckerberg pourrait bien vivre ses derniers instants à la tête de Facebook. Un vote aura lieu le 30 mai 2019 pour lui retirer ou le conforter dans ses fonctions au sein de l'entreprise. Mais après tous les scandales, son crédit est fortement entamé. Deux groupes activistes tentent de convaincre les actionnaires qu'il n'est plus l'homme de la situation. 

mark zuckerberg facebook
Crédit : Anthony Quintano / Wikimedia

Fondateur et patron de Facebook depuis ses débuts, Mark Zuckerberg pourrait bien être écarté du mastodonte qu'il a lui-même créé. Le 30 mai 2019, aura lieu une réunion d'actionnaire lors de laquelle les investisseurs vont devoir voter pour la reconduction ou non du controversé Zuckergberg à la tête de la compagnie. Et il n'a jamais semblé autant en danger, rapporte Fox News.

Facebook sans Mark Zuckerberg, bientôt une réalité ?

Deux groupes d'activistes font en tout cas pression pour que la figure publique du réseau social et ce qui est devenu une véritable marque ne soit pas réinvesti dans ses fonctions. Nommées Color of Change et Majority Action, elles ont pour objectif de chasser Mark Zuckerberg du board de Facebook et de l'empêcher d'occuper tout poste à responsabilité au sein de l'entreprise.

Lire aussi : Facebook change de design : découvrez toutes les nouveautés

“La structure de gouvernance de Facebook menace les droits civils de ses utilisateurs noirs et les intérêts financiers de ses actionnaires”, estime Rashad Robinson, président de Color of Change. Il exige “un changement durable pour remédier à la désinformation, à la discrimination, aux mouvements violents et aux violations de données personnelles qui mettent les utilisateurs, en particulier les noirs, en danger”. D'après lui, “les actionnaires sont menacés par l'incapacité de la société à faire des droits civiques une priorité”.

Lors de la conférence F8 qui se tenait il y a quelques jours, Mark Zuckerberg tentait de se racheter une conduite en donnant une large place à la vie privée, assurant que cela devenait l'objectif numéro 1 de Facebook pour les années à venir. Mais après d'innombrables promesses non tenues, pas sûr que son discours n'ait convaincu grand monde. L'accumulation de scandales et surtout l'affaire Facebook-Cambridge Analytica a déjà trop entamé la confiance et le crédit que l'on peut placer dans l'entreprise. Le moment de changer de direction ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !