Mac M1 benchmark : les performances sont entre l’Intel i9-11900K et i7-11700K en single thread

 

De nouveaux benchmarks PassMark comparent la puce M1 des Mac avec les toutes dernières puces Intel Rocket Lake-S. Selon les tests de performances brutes, la puce délivre des performances équivalentes voire supérieures en single thread à l'Intel Core i7-11700K. 

Apple M1
Crédits : Apple

Que vaut vraiment la puce M1 des derniers Mac par rapport aux PC dotés des dernières puces bureau d'Intel ? C'est ce que tente de montrer le classement PassMark. Or, à en croire le dernier classement, la puce M1 passe de la médaille de bronze à la médaille d'argent, puisque seules les performances du Core i9-11900K dépassent dorénavant légèrement celles de la M1 en single thread.

Le score actuel de la puce M1 en single thread est de 3550 points contre 3542 points pour le Core i7-11700K ou 3741 points pour le numéro uno du scoreboard, le Core i9-11900K. Ce qui est étonnant c'est que la puce des macs performe aussi bien dans ce type de benchmarks synthétiques – une humiliation de plus pour Intel. En effet, en soit, le score des puces Intel vs M1 n'a pas vraiment de sens pour se donner une vraie idée des performances d'un écosystème ou de l'autre.

L'Apple M1, la plus entrée de gamme des puces de la firme, tutoie le meilleur d'Intel dans ce classement

Les puces M1 sont en effet des SoC entièrement conçus pour épouser toutes les fonctionnalités de macOS et délivrer une expérience utilisateur la plus fluide possible. De nombreux tests montrent à quel point cela peut être impressionnant pour des applications où les PC comme les Macs même les plus performants étaient à la traine depuis des années, comme le montage vidéo, incroyablement fluide même en 4K même sur un simple MacBook Air.

Le problème, c'est qu'Intel semble clairement sentir la menace. Le fondeur redouble de campagnes de pub pour souligner les avantages de ses processeurs et dénigrer les derniers macs. Forcément, plomber un peu le M1 dans certains classements aurait permis à Intel de montrer que le fondeur est en réalité encore dans la course. D'ailleurs, il y avait beaucoup d'espoir que Intel reprenne l'avantage avec la génération Rocket Lake S. Les performances en single thread ont longtemps été dominées par Intel génération après génération. Ce n'est plus le cas.

D'autant que la puce M1 n'est que la première et la moins puissante d'une série avec de nouveaux produits encore plus puissants à venir, vraisemblablement avant la prochaine architecture de processeurs Intel. La réponse d'Intel arrive néanmoins avec l'architecture Alder Lake qui reprend sur le papier la force des choix des ingénieurs Apple : une puce hybride avec des coeurs performance et des coeurs plus économes, ainsi que des enclaves applicatives là encore pour optimiser les performances et la consommation énergétique.

passmark apple m1 Intel
Crédits : Notebookcheck

Source : Notebookcheck



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !