Linky n’est pas dangereux et permet d’économiser jusqu’à 10% sur la facture d’électricité

Linky, le nouveau compteur intelligent, ne serait pas dangereux et permettrait de faire jusqu’à 10% d’économies sur la facture d’électricité selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Le président de l’agence, Arnaud Leroy, reconnaît néanmoins que la question des ondes que ces compteurs émettent est « peut être un sujet » pour les personnes électro-sensibles. L’ADEME reconnaît aussi des erreurs de communication dès le début du projet et un « manque de pédagogie » sur la façon dont le compteur a été installé. 

linky

Le compteur Linky est mal aimé depuis ses premières installations en France. Ce compteur intelligent, qu’Enedis installe dans le but d’augmenter l’efficacité de la distribution d’électricité, est entre autres soupçonné de présenter un danger pour la santé, ou d’alourdir la facture d’électricité par rapport aux relevés des compteurs électro-mécaniques. Accusations, fantasmes, critiques… l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie a donné son avis sur Linky ce matin sur RTL.

Linky : l’ADEME estime qu’il n’est pas plus dangereux qu’une plaque de cuisson à induction et permet de réaliser jusqu’à 10% d’économies

Son président Arnaud Leroy a ainsi affirmé : « Il n’y a pas de dangerosité affirmée. Cela fait partie des familles d’objets qui sont connectés avec des ondes comme par exemple un téléphone portable, une box, une table de cuisson à induction, tout cela produit des ondes aussi. C’est vrai que pour une partie du public – les gens qui sont dit électrosensibles – on peut avoir un sujet. Mais comme avec d’autres objets du quotidien. Après il n’y a pas de fantasme à avoir autour du compteur Linky en particulier ». 

Le responsable a insisté sur le fait que, par exemple, la plupart des foyers sont désormais équipés d’une box internet, d’un téléphone portable, de tables de cuisson à induction… autant d’objets qui émettent eux aussi des ondes. Il ajoute : « ce n’est pas dangereux comme certains opposants essaient de le faire mousser ». Interrogé au sujet des maires qui refusent l’installation du compteur dans leur commune, Arnaud Leroy estime qu’il y a eu des « erreurs de communication dès le départ » : « on aurait du être beaucoup plus attentif à une communication pour les consommateurs, expliquer la réalité, plutôt que d’avoir un débat technique sur les données techniques du compteur Linky », concède-t-il. 

Il poursuit : « il y a eu aussi la façon avec laquelle le compteur Linky est déployé et installé ». L’ADEME explique avoir planché sur les bénéfices du compteur sur le consommateur. Selon Arnaud Leroy, ces derniers pourraient économiser jusqu’à 10% sur leur facture d’électricité. Un chiffre qui est une estimation, à terme, lorsque les travaux en cours avec les fournisseurs d’électricité seront achevés. L’un des apports immédiats – sans doute plus concret et appréciable – de Linky est en revanche des factures directement en euros plutôt qu’en kWh, nettement plus simple à lire.

L’ADEME, agence créé en 1991, est un établissement public qui a pour mission de susciter, animer, coordonner, faciliter ou réaliser des opérations ayant pour objet la protection de l’environnement et la maîtrise de l’énergie. Elle s’occupe de très nombreux sujets, de la gestion des déchets à la lutte contre les nuisances sonores, en passant, bien sûr, par l’efficacité énergétique. Affiliée au Ministère de la transition écologique et solidaire, l’ADEME est financé par l’Etat. Arnaud Leroy souligne qu’Enedis et Linky en sont écartés, et que cet avis est bien « indépendant ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !