LinkedIn viole le RGPD et utilise 18 millions d’adresses mail pour la publicité ciblée sur Facebook

 

LinkedIn pris la main dans le sac. Le réseau social a violé les règles du RGPD et acheté 18 millions d'adresses mail de non-membres pour effectuer de la publicité ciblée sur Facebook et recruter plus d'utilisateurs. Les données ont été supprimées et la plateforme assure avoir changé sa politique en matière d'informations personnelles. 

linkedin viole le rgpd

Le réseau social pour professionnels LinkedIn a violé les règles du Règlement Général sur la Protection des Données ou RGPD pour les intimes. D'après un rapport de la Commission irlandaise de protection des données (DPC) repéré par TechCrunch, 18 millions d'adresses mail d'utilisateurs qui n'étaient pas membres ont été utilisées par LinkedIn racheté par Microsoft fin 2016 pour faire de la publicité ciblée sur Facebook. Ce volume de coordonnées aurait tout simplement été acheté, le but étant d'inciter ces personnes à s'inscrire sur le service.

LinkedIn a acheté les adresses mail de non-membres pour leur envoyer de la publicité via Facebook

La DPC a déclaré qu'un accord à l'amiable avait été trouvé entre les différentes parties et que LinkedIn avait désormais cessé ces pratiques. Denis Kelleher, en charge des questions relatives à la confidentialité chez le réseau social, a de son côté déclaré que “l’enquête menée par la DPC a été utile”. Il explique que LinkedIn a “totalement coopéré et amélioré [ses] processus afin de répondre au RGPD”. L'affaire remontant à 2017, il échappe aux sanctions : le réseau social ne craint plus rien et va éviter l'amende.

L'audit mené par l'autorité irlandaise a permis la suppression des données des individus européens qui ne sont pas membres de LinkedIn. “Au cours de ce contrôle, nous avons également identifié un autre secteur où nous pourrions améliorer la protection des données pour les non-membres et nous avons ainsi volontairement modifié nos pratiques”, souligne Denis Kelleher pour montrer la bonne foi de la plateforme en la matière.

Lire aussi : Facebook, Twitter, LinkedIn : seuls 25% des Français font confiance aux réseaux sociaux



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
whatsapp
WhatsApp partagera quand même certaines données avec Facebook en France

WhatsApp devrait tout de même partager certaines données personnelles d’utilisateurs en France avec Facebook après l’acceptation des nouvelles conditions d’utilisation. Des représentants du groupe l’ont confirmé à un journaliste de BFM TV. Facebook nous l’a assuré la semaine dernière par…

twitter fake news trump
Twitter : 73% de fake news en moins depuis l’exclusion de Donald Trump

Twitter s’est finalement résolu à bannir Donald Trump. Cette décision a eu un impact significatif sur la quantité de fausses informations qui polluent la plateforme. Depuis l’éviction du président sortant, le nombre de fake news partagées sur le réseau social a en effet baissé…

snapchat bannit trump
Snapchat bannit définitivement Donald Trump pour incitation à la violence

Snapchat a à son tour pris des mesures à l’encontre de Donald Trump. Le président américain a été définitivement interdit d’accès à son compte ce mercredi. La décision fait suite aux réactions similaires d’autres réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter…

twitch suspend compte donald trump
Twitter suspend indéfiniment le compte de Donald Trump

Twitter vient de suspendre “de façon permanente” le compte de Donald Trump. Craignant de nouvelles incitations à la violence, le réseau social a décidé de mettre ses menaces à exécution. Le président sortant s’est rapidement tourné vers le profil officiel…

trump facebook
Facebook bannit indéfiniment le compte de Donald Trump

Facebook a décidé de bannir indéfiniment le compte de Donald Trump. Après les émeutes qui ont eu lieu au Capitol et la mort tragique d’une partisane Pro-Trump au sein même du bâtiment, le réseau social juge que le Président n’est…