Moqué sur les réseaux sociaux, l’homme en slip et à la pelle réclame 200 000 € à France Télévisions

 

Jean-Marc Dutouya, le fameux « homme en slip et à la pelle » exige aujourd’hui qu’on lui verse 200 000 € de dommages et intérêts, suite aux préjudices causés par sa notoriété aussi soudaine que non désirée sur les réseaux sociaux. Il a ainsi porté plainte contre France Télévisions, à l’origine du reportage qui l’a révélé au grand jour.

homme slip pelle

Vous connaissez sûrement cette photo, qui a fait le tour du web français en 2015/2016. Mais vous ne connaissez peut-être pas l’histoire qui se cache derrière. 9 novembre 2015, des membres de la Ligue de protection des oiseaux font irruption chez Jean-Marc Dutouya, détenteur de pièges contre les volatiles dans l’objectif de les détruire. Pendant ce temps, l’homme est occupé à faire sa toilette, ce qui ne l’a pas empêché de se munir de sa fameuse pelle pour repousser les envahisseurs.

Manque de chance, les caméras sur place ont tout capturé de sa perte de sang de froid. Jean-Marc Dutouya se retrouve propulsé au rang de star d’Internet alors que les montages humoristiques et détournements se multiplient. Sur les réseaux sociaux, des milliers de personnes s'amusent de cette situation pour le moins incongrue. Il faut dire que, sortie de son contexte, l’image a de quoi faire sourire. Comme on peut s’y attendre, elle ne fait absolument pas rire le principal intéressé, qui exige aujourd’hui réparation de la part de France Télévisions.

L’homme en slip ne rigole plus

En 2017, la justice a tranché sur la première partie de l’affaire, statuant que Jean-Marc Dutouya avait le droit de placer des pièges sur son terrain, tout en lui assignant une amende pour son comportement agressif. Aujourd’hui, les magistrats sont appelés à juger si, oui ou non, le Landais a subi un préjudice en voyant les images diffusées dans les médias et, par la même occasion sur le web. Ce dernier réclame 200 000 euros à France Télévisions.

« Mon client a été livré en pâture dans des conditions d’irrespect de sa dignité. […] Si mon client est sorti si vite, dans cette tenue, c’est parce que certains militants étaient en train de molester sa mère de 86 ans devant chez lui. Qui ne sortirait pas en slip à ce moment ? Qui prendrait le temps d’enfiler un peignoir ? », l’a défendu son avocat Frédéric Dutin.

Sur le même sujet : NFT — la célèbre vidéo « Charlie bit my finger » a été vendue plus de 760 000 dollars aux enchères

« C’est un reportage d’actualité, les journalistes ont fait leur travail, c’est dans l’intérêt général. […] Lui se plaint de la réputation que ces images lui ont créée, mais l’intérêt général du public est protégé par la liberté de la presse », a rétorqué France Télévisions. La justice doit rendre sa décision le 15 septembre prochain. Toutefois, il lui sera bien difficile de faire supprimer le cliché d'Internet, tant l'image a été partagée lors de sa diffusion.

Source : France Bleu



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !