Test du LG G Flex, le smartphone incurvé

Maj. le 30 juillet 2020 à 9 h 59 min

Nous avons passer quelques jours avec le LG G Flex, premier smartphone à écran incurvé de la marque coréenne. Proposé au format phablette avec son écran de 6 pouces, nous allons voir ce que le G Flex peut apporter aux smartphones grâce à cette technologie. Les écrans flexibles et incurvés vont-ils se généraliser dans les années à venir ? Qu’apporte cette particularité à l’expérience utilisateur ? La réponse dans notre test du LG G Flex !

test lg g flex

Avec son grand écran de 6 pouces, cette phablette se place directement en face de gros concurrents comme le Samsung Galaxy Note 3, le Sony Xperia Z Ultra ou encore le HTC One Max. Des concurrents de choix qui sont proposés à un prix inférieur. Mais le LG G Flex se démarque entre autres par ses courbes, sa flexibilité et la résistance de son écran et de sa coque aux chocs.

Fiche technique et caractéristiques du LG G Flex

Les spécifications du LG G Flex reprennent beaucoup à ce que l’on trouve sur le LG G2, smartphone haut de gamme de la marque. Ainsi, on retrouve un processeur Snapdragon 800, 2 Go de RAM ou encore un capteur de 13 mégapixels. Le G Flex se démarque par son écran de 6 pouces avec une résolution de seulement 1280 x 720 pixels et son énorme batterie de 3500 mAh. On regrette également de retrouver Android 4.2.2, une vieille version qui fait désordre sur un produit haut de gamme sorti début 2014.

  • Ecran : incurvé P-OLED RVB 6 pouces de résolution 1280 x 720 pixels
  • Processeur : quad-core Qualcomm Snapdragon 800 cadencé à 2,26 Ghz
  • Partie graphique (GPU) : Adreno 330
  • Ram : 2 Go
  • Stockage interne : 32 Go
  • Port micro SD : non
  • Appareil photo : 13 Megapixels
  • Caméra frontale : 2,1 Megapixels
  • Batterie : 3500 mAh
  • Connectique : USB 2.0
  • Connectivité : Bluetooth 4.0, WiFi 802.11 a/b/g/n/ac, NFC
  • Réseau : LTE-A / LTE / HSPA+ / GSM
  • Dimensions : 160.5 x 81.6 x 8.7mm
  • Poids : 177 grammes
  • OS : Android 4.2.2 Jelly Bean

Présentation et prise en main

Boite et packaging

La boite du LG G Flex est sobre. Elle contient tout ce qu’on peut trouver aujourd’hui comme accessoires sur les smartphones de la marque, à savoir un câble USB 2.0, une prise murale, des écouteurs intra-auriculaires avec des embouts de rechange, la notice, un petit accessoire permettant d’ouvrir la trappe du téléphone et d’accéder à l’emplacement microSIM. La phablette est placée par-dessus les accessoires lorsqu’on ouvre la boite. Un packaging simple et efficace.

boite lg g flex

Vue d’ensemble et finitions

Une fois le téléphone en main, c’est sa taille et sa forme que l’on ressent tout de suite. Avec un écran de 6 pouces, il n’est pas à mettre entre toutes les mains. Malgré la finesse de l’appareil, il reste imposant et il faut aimer les grands écrans pour sauter le pas. Le design est très proche de celui du LG G2.

lg g flex

Les boutons de contrôle du volume et de mise sous tension sont au dos de l’appareil, juste en dessous du capteur photo de 13 mégapixels. Le flash LED et le port infrarouge sont repartis de chaque côté de ce dernier. Au dos, on retrouve également le logo LG et un unique haut-parleur en bas à droite. Une des innovations de ce G Flex est sa coque arrière qui se « répare automatiquement » après avoir subi des rayures ou des impacts.

La tranche gauche accueille le port microSIM et le dessous du téléphone laisse apparaître la prise jack 3,5 mm et le port microUSB pour brancher et recharger l’appareil. En façade se trouvent l’écouteur et les différents capteurs frontaux ainsi que la LED de notification. Aucun autre bouton en façade et les bordures de l’appareil sont assez fines. Pour le reste, la coque grise en plastique de cette phablette ne fait pas vraiment haut de gamme et capte toutes les traces de doigts.

dos

Les avantages et inconvénients de l’écran incurvé du LG G Flex

Malgré son écran incurvé, les 6 pouces du LG G Flex le rendent difficile à utiliser à une main, particulièrement quand il faut atteindre les angles opposés. Comme nous le verrons plus tard, un mode « une main » existe pour la phablette. Parmi les avantages de cette courbure, on retiendra une forme qui épouse mieux le visage lorsqu’on appelle, ce qui permet de rapprocher le micro de notre bouche et rendre la conversation plus audible. Le niveau sonore serait augmenté de trois décibels selon LG. Difficile à mesurer dans les faits.

tranche

Un autre avantage est que G Flex prend la forme de votre fesse lorsque vous le glissez dans votre poche arrière. De plus, sa résistance supérieure aux smartphones classiques le protège d’un accident si vous vous asseyez dessus. Pour ce qui est des avantages sur le confort de lecture et de visionnage de l’écran, rendez-vous à la page suivante !

bas

L’écran du LG G Flex

L’écran incurvé du LG G Flex possède une dalle P-OLED RVB de 6 pouces avec une résolution 1280 x 720 pixels. Le nombre de pixels est sûrement le point faible sur cette diagonale. Alors que le LG G2 et autre LG G Pro 2 ont des écrans Full HD, on a du mal à encaisser une résolution inférieure sur un écran plus grand et un produit plus cher que les deux autres téléphones de la marque.

ecran lg g flex

On note également que l’écran OLED est en plastique et non en verre, ce qui lui permet cette courbure et lui donne sa résistance à de légères pressions. Sur une surface plane, vous pouvez « écraser » le téléphone qui devient alors plat et revient à sa forme d’origine juste après. Après l’avoir fait à plusieurs reprises, nous n’avons pas constaté de problème de bulles sur l’écran comme c’est le cas chez certains utilisateurs.

degrade
vert
orange

noir

Au niveau des couleurs et de la profondeur des noirs, le LG G Flex s’en sort mieux que le LG G2, si la résolution et la finesse d’affichage sont à l’avantage du G2, le G Flex a une dalle de meilleure qualité.

lg g2 vs g flex

En utilisation, l’écran incurvé de 6 pouces est un plaisir pour regarder des vidéos. Sa forme comme les écrans IMAX renforce un peu plus l’immersion. Même chose pour jouer à vos jeux préférés. La forme du G Flex offre une meilleure prise en main à l’horizontale, ce qui est particulièrement appréciable en jeux.

Benchmark et performances

Au niveau de performances, le LG Flex est une bette de course, arrivant quasiment à chaque fois devant la concurrence sur les différents benchmarks. Cela s’explique assez facilement, la phablette étant équipée d’un processeur quad-core Qualcomm Snapdragon 800 et de 2 Go de RAM. Une configuration que l’on retrouve sur les smartphones haut de gamme du moment, mais qui eux ont une résolution Full HD et non HD. Un nombre de pixels inférieurs à traiter permet au G Flex d’avoir une réactivité sans faille et d’excellentes performances.

benchmark lg g flex

Pour parler chiffres, le benchmark AnTuTu affiche un score de 35456, ce qui est supérieur aux Samsung Galaxy Note 3 et autre Xperia Z Ultra. Dans le détail, on constate que le Note 3 s’en sort mieux pour le multitâche et le temps de chargement, sûrement grâce à ses 3 Go de RAM.

utra high
Benchmark Epic Citadel

Vos jeux tourneront également avec les détails maximums à 60 FPS avec la résolution d’origine de 1280 x 720 pixels, comme on peut le voir sur Epic Citadel ou encore 3DMark. Pour conclure, vous n’aurez pas à vous soucier des performances et de la réactivité du LG G Flex, sans aucun doute son plus gros point fort.

3d mark
Benchmark 3DMark

Interface et applications

Si vous avez essayé un smartphone comme le LG G2 ou une tablette comme la LG G Pad 8.3, l’interface du LG G Flex ne devrait pas vous surprendre. Comme on pouvait s’y attendre, la marque coréenne reprend les bases et apporte quelques idées supplémentaires pour s’adapter à l’écran géant et incurvé de la phablette. La fonctionnalité Knock Knock qui permet d’allumer et éteindre l’écran en tapant deux fois le doigt sur l’écran est bien sûr de la partie.

En revanche, on a du mal à comprendre le choix de LG de mettre la vieillissante version Android 4.2.2 sur le G Flex à l’heure ou tous les nouveaux modèles haut de gamme sortent sous 4.4 KitKat.

Bureau et barre des notifications

bureau

Jusqu’à sept bureaux différents peuvent être ajoutés pour y mettre autant d’applications et de widgets que vous voulez. Un appui long sur une zone vide vous permet de les afficher, ainsi que les fonds d’écran. Pincez avec deux doigts le bureau et vous aurez une vue d’ensemble de vos bureaux.

notification

La barre des notifications est toujours très fournie chez LG. Encore une fois, on retrouve un nombre important de raccourcis dont l’ordre et le nombre sont personnalisables. L’activation de QSlide rajoute une ligne avec des raccourcis vers certaines applications pour les ouvrir en pop-up. Le réglage du volume et de la luminosité de l’écran sont bien sûr accessibles juste au-dessus des notifications.

QTheatre

Cette une des fonctionnalités inédites du LG G Flex. QTheater permet d’accéder rapidement à vos photos, vidéos et à YouTube directement depuis l’écran de verrouillage. Pour cela, vous aurez simplement à poser deux doigts sur l’écran et à les écarter. Un rideau comme au théâtre s’ouvre alors et vous donne un accès rapide à ses trois logiciels. C’est une manière pour LG de mettre en avant la taille et la forme incurvée de son G Flex pour en faire un véritable appareil multimédia.

q theater

Dual Windows 

Avoir un écran géant ne suffit pas à faire une bonne phablette. C’est pourquoi LG a voulu faire quelques efforts pour adapter sa surcouche logicielle à cette diagonale. Ainsi, Dual Windows permet de diviser l’écran en deux et permettre du multitâche avec deux applications différentes.

double ecran

Pour y accéder, vous devez faire un appui long sur la touche retour d’Android. Une fonctionnalité simple et efficace qui aurait pu profiter de plus de pixels pour afficher plus d’informations à l’écran.

dual-window

Swing Lockscreen

Swing Lockscreen correspond en fait à l’effet Parallaxe, connu depuis longtemps sur Android. Le LG G Flex l’intègre par défaut. Il s’agit en fait de l’image de fond de l’écran de verrouillage qui bouge en fonction de la position de l’appareil grâce au gyroscope. Un petit plus esthétique assez réussi avec le fond d’écran par défaut qui va du fond de l’océan aux étoiles selon la manière dont vous tenez le G Flex.

lockscreen

Fonctionnalités et applications

QSlide

Toujours au cœur de la surcouche LG, QSlide est activé par défaut dans la barre des notifications. Une ligne affiche alors l’ensemble des applications que vous allez pouvoir faire apparaitre dans des fenêtres pop-up qui restent au-dessus des autres. À vous ensuite de gérer la transparence de ces fenêtres et celles que vous voulez utiliser simultanément.

q slide

La fonctionnalité de « sauvegarde à trois doigts » des applications est encore présente, comme sur le LG G2. Le principe est simple : « stocker » une application en effectuant un mouvement à trois doigts sur la gauche lorsqu’elle est ouverte. Vous pouvez ainsi stocker jusqu’à trois applications et les retrouver au format « jeux de cartes » en effectuant le même mouvement à trois doigts vers la droite.

Quick Remote, Quick Memo et Quick Translator

Quick Remote, Quick Memo et Quick Translator sont également fidèles au poste ! Le premier est une télécommande universelle qui fonctionne par infrarouge et peut se paramétrer avec n’importe quel appareil de votre maison, de la télévision en passant par le lecteur Blu-Ray. Très pratique et facilement paramétrable.

telecommande

Quick Memo est conçu pour la prise de note et le dessin que vous pourrez faire en choisissant la taille du crayon, les couleurs,etc. Une fois la note enregistrée, elle peut être rangée par catégorie dans l’application « carnet ».

quick memo
Quick Memo

Quick Tanslator permet d’utiliser l’appareil photo pour traduire dans la langue de votre choix ce que vous capturerez. Que ce soit un mot, une phrase ou un paragraphe, il faudra le pointer avec le capteur photo du LG G Flex. De quoi dépanner quand on ne comprend pas certaines indications à l’étranger.

Autres fonctionnalités et applications du LG G Flex

Parmi les applications on retrouve bien sur « Messagerie » qui vous permet d’envoyer des SMS sans forcément passer par Hangout. L’occasion de découvrir le clavier, très classique, mais efficace.

message

Le paramétrage des touches tactiles est également possible. Pour cela, rendez-vous dans « Paramètres », puis «Écran » et enfin « touches tactiles ». À vous ensuite de choisir la configuration qui vous convient, avec trois ou quatre boutons. On apprécie notamment le bouton pour tirer la barre des notifications vers le bas sans avoir à aller la chercher tout en haut de l’écran géant du LG G Flex.

touche tactile

Puisque l’on parle de la taille de l’écran, un mode « Utilisation à une main » est disponible. Une option appréciable qui n’est pas proposée par HTC sur son One Max par exemple. La numérotation sur le clavier numérique ou encore le clavier LG peuvent être rabattu à droite ou à gauche de l’écran pour une meilleure prise en main.

LG Backup et Safety Care sont deux applications liées à la sécurité. La première permet de sauvegarder tous les éléments de votre téléphone ou de planifier des sauvegardes automatiques.

safety care


Safety Care permet de son côté de programmer des messages et des appels d’alerte en fonction des utilisations. Cela peut être destiné aussi bien aux enfants qui sortent d’une zone géographique (les parents sont alors alertés), qu’aux adultes qui veulent envoyer un message précis après une non-utilisation prolongée du téléphone.

Internet et Multimédia

Navigateur web

La navigation web sur le LG G Flex est assurée par le navigateur par défaut. Il est simple et efficace. De la gestion des favoris en passant par « Capture Plus » pour faire des captures d’écrans de pages web, il fait parfaitement le travail. Encore une fois, on regrette la résolution de seulement 720p alors que l’écran aurait pu profiter d’une définition 1080p bien plus confortable pour parcourir des pages web.

internet

Musique et vidéo

L’application musique gère de nombreux formats audio et la présentation par albums, artistes chansons, etc. est très clair. Les pochettes d’albums sont bien gérées et on notera la possibilité de lire la musique d’autres appareils sur le LG G Flex, à condition que l’appareil en question gère la connexion DLNA. Vous pouvez aussi écouter des musiques qui sont dans le cloud directement depuis l’application. Très pratique si vos fichiers musicaux sont sur Dropbox par exemple.

musique

Côté vidéo, le lecteur n’a aucun mal à lire les fichiers Full HD ou encore les sous-titres. Vous pouvez utiliser les gestes pour augmenter le volume ou la luminosité. Avoir un aperçu d’une scène dans une petite fenêtre est également possible. C’est un bon moyen de voir où on se situe dans le film avant d’avancer ou reculer à la scène voulue. Si vous vous demandez ce que vaut l’expérience sonore sur le LG G Flex, rendez-vous dans la suite !

video g flex

Son et qualité audio

La partie sonore est assurée par un unique haut-parleur situé au dos du LG G Flex. Son rendu est bon et plutôt puissant une fois à fond. Le son ne sature pas trop et vous pourrez sans problème profiter de vos films et musiques de cette manière si vous êtes dans un environnement calme. Sans atteindre la qualité des haut-parleurs en face du HTC One Max, le G Flex se défend.

radio fm

Les écouteurs intra-auriculaires fournis dans la boite font également le travail, à condition que vous supportiez ce genre d’écouteurs. Il faudra d’ailleurs passer par eux si vous voulez écouter la radio FM qui est bien présente, certains apprécieront.

effet audio

Au niveau des réglages, vous aurez le choix entre différents effets audio une fois dans l’application musique. Des modes préréglés sont disponibles, mais vous pouvez toujours les personnaliser pour les plus exigeants d’entre vous. On note également dans les réglages sonores la possibilité d’activer les notifications vocales qui liront automatiquement les appels entrants et les messages.

 

son

Appareil photo

Application photo

L’application photo du LG G Flex reprend strictement ce que l’on trouve sur les autres appareils de la marque. L’interface est très claire et les options complètes. Du mode panorama en passant par le mode rafale ou encore le HDR. Un mode sport pour prendre des photos de sujets en mouvement ou encore un mode nuit pour les photos en basse lumière est également de la partie. On prend plaisir à utiliser prendre des photos avec cette application très intuitive.

mode photo

L’ensemble de vos clichés se retrouve dans l’application Galerie qui triera les photos et vidéos par genre, à savoir s’il s’agit d’une image prise avec l’appareil photo, d’une capture d’écran ou encore des pochettes d’albums.

galerie

Les photos

Avec son capteur de 13 mégapixels et son flash LED, le LG G Flex prend de bonnes photos. Comme souvent avec les appareils photo de nos smartphones, la qualité est excellente à condition que les conditions de luminosité le soient également.

macro
Macro en mode normal

Ainsi on constate qu’une photo en macro en plein jour est très détaillée, le rendu est très bon. Même chose pour un plan large en extérieur. L’occasion également de tester le mode « Ton dynamique HDR » qui combine plusieurs photos prises dans des expositions différentes afin d’obtenir une seule photo optimale. Le rendu est assez réussi comme vous pouvez le voir dans l’exemple suivant.

normal
Mode normal

hdr
Ton dynamique – HDR

En revanche, l’appareil montre ses faiblesses lorsque l’on pousse un peu trop le zoom dans ses retranchements, l’image se met à pas mal pixeliser. Pour des photos en basse lumière, le capteur n’est pas très bon. Le mode nuit n’y change pas grand-chose. Seule solution, utiliser le flash qui a l’avantage de ne pas trop surexposer les photos.

zoom max
Zoom maximum

nuit
Photo en basse lumière

Batterie et autonomie

Avec sa batterie de 3500 mAh, le LG G Flex affiche une autonomie record ! Le HTC One Max est une référence en la matière, le G Flex se paye le luxe de faire un tout petit peu mieux. La phablette de LG a pour elle un écran aussi grand, mais moins défini et une batterie de plus grande capacité (3200 mAh pour le One Max).

batterie g flex

Après le visionnage d’un film de 2h avec les écouteurs, plusieurs heures d’appels, quelques photos et une connexion essentiellement en Wi-Fi avec la synchronisation activée, le LG G Flex a tenu plus de 2 jours avant d’atteindre les 11 % de batterie. C’est vraiment excellent et LG prouve encore une fois que ses terminaux sont très endurants ! Avec une utilisation plus raisonnable, vous pourrez sûrement emmener le smartphone jusqu’à trois jours d’autonomie.

autonomie lg g flex

L’écran reste bien sur une des sources de consommation principale, mais sa faible résolution d’écran pour du 6 pouces lui permet sûrement de gagner en autonomie. À ceux qui pensent que l’augmentation de la taille des écrans ne favorise pas l’autonomie, LG leur répond avec une batterie conséquente et un vrai terminal mobile que l’on n’aura pas peur d’utiliser toute la journée et la soirée sans avoir à garder son chargeur sur soi. C’est le gros point fort du G Flex.

Prix et date de sortie

Le G G Flex est déjà disponible à la vente à un tarif très élevé. Vous pourrez le trouver chez Sosh à 799 euros sans engagement. Orange le propose également à partir de 229,90 euros, mais avec un engagement de 24 mois avec un forfait Origami Jet Europe à 89,99 euros par mois !

lg g flex prix

 

Vous l’aurez compris, le LG G Flex n’est pas bon marché du tout et si vous le voulez neuf, il va falloir mettre de côté ou vous endetter. C’est surement le prix à payer pour une technologie inédite et d’un coup d’essai dans le monde des smartphones.

À titre de comparaison, le Sony Xperia Z Ultra est maintenant vendu 450 euros, le Galaxy Note 3 à 520 euros et le HTC One Max à 589 euros au moment ou j’écris ces lignes.



LG G Flex

On ne savait pas trop à quoi s'attendre en commençant ce test du LG G Flex et de nombreuses questions se posaient. À quoi sert l'écran incurvé ? Le format phablette de 6 pouces est-il adapté ? LG a-t-il adapté son interface ? Les réponses à ses questions ne sont malheureusement pas toutes positives. L'écran incurvé apporte finalement peu de choses à l'expérience du smartphone. La plus grande résistance aux chocs, la forme qui épouse mieux le visage ou le confort de visionnage ne pèsent finalement pas très lourd pour un produit proposé à ce tarif et sur lequel on aurait aimé plus de nouveautés.

À commencer par l'interface. LG n'a presque pas exploité le format phablette et l'écran incurvé au niveau de son interface. À quelques détails prêts, on se retrouve avec la même chose que sur les autres smartphones de la marque. Autre déception, la coque en plastique grise. Si cette dernière est résistante aux chocs et aux rayures, elle est loin d'offrir un design premium au LG G Flex, qui rappelons-le encore une fois est proposé à 800 euros. La faible résolution de l'écran et une ancienne version d'Android ne jouent pas non plus en sa faveur.

Mais le LG G Flex a également des qualités, à commencer par une excellente autonomie, bien au-dessus de la moyenne des smartphones. Les excellentes performances et la fluidité sans faille de l'interface sont également de bons points. Enfin, l'appareil photo s'en sort bien et prend de bons clichés. Au final, l'écran incurvé n'est ni une qualité ni un défaut, mais plus une curiosité, une technologie qui devrait mûrir et pourrait se démocratiser sous une forme plus aboutie dans les années à venir.

On aime

+ L'excellente autonomie
+ La réactivé et les performances
+ L'appareil photo s'en sort bien
+ La résistance de l'appareil

On aime moins

- La résolution de l'écran
- La coque en plastique
- Peu d'efforts pour une interface phablette
- Le prix hallucinant
- Android 4.2.2, sérieusement ?

Design

Ecran

Performances

Interface logicielle

Appareil photo

Autonomie

Note finale

Le LG G Flex n'est donc pas à mettre entre toutes les mains. Si vous arrivez à passer le difficile cap du tarif, vous trouverez un smartphone géant au format atypique capable de vous offrir une expérience Android plaisante, avec une autonomie record. Un produit qui n'est à recommander qu'aux curieux qui ont un budget conséquent. Pour les autres, vous trouverez sûrement mieux ailleurs.
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Test du Google Pixel 4a : un milieu de gamme hyper convaincant

Tout juste annoncé, tout juste testé. Google vient enfin d’officialiser son Pixel 4a, un smartphone compact, abordable et pourtant bien nanti. Nous avons eu l’occasion de le tester durant plusieurs jours et vous livrons toutes nos conclusions concernant celui qui…

Test du OnePlus Nord : retour aux sources gagnant

Après avoir pris une orientation ultra-premium, OnePlus revient à ses origines et lance le OnePlus Nord. Derrière ce nom se cache un smartphone bien plus abordable mais tout aussi séduisant que ses frères. Après une première prise en main concluante, nous avons pu utiliser le Nord pendant quelques jours. Voici notre test complet.

Test de l’Asus ROG Phone 3 : le retour du roi

Le ROG Phone 2 était déjà le smartphone gaming le plus abouti. Son successeur relève encore le niveau. Si le design du ROG Phone 3 est plus sage, la fiche technique, elle, oublie cette fausse modestie grâce à la plate-forme…