LG attaqué en justice pour de nombreux problèmes sur ses smartphones haut de gamme

Maj. le 11 avril 2017 à 20 h 05 min

Mis en cause dans une action judiciaire collective, de nombreux modèles de la marque LG sont dans l’oeil du cyclone. La raison ? Des utilisateurs dénoncent de nombreux dysfonctionnements à répétition, mais surtout l’absence d’initiative du fabricant.

LG action collective justice

Alors que le LG G6 semble être très résistant, on ne peut pas forcément en dire autant des autres modèles. La raison ? Un projet de recours collectif a été initié par des usagers des smartphones LG face aux trop nombreux bugs des flagship de la marque et l’absence d’action du géant coréen, nous rapporte le site Ars. De nombreux modèles sont concernés par ce litige principalement le LG G4 et le V10, mais d’autres tout aussi répandus comme le G5, le V20 ou encore le 5X.

LG au coeur d’une action collective en justice

Dans le dossier de plainte, le document révèle que les plaignants reprochent des bootloop très nombreux ainsi que des ralentissements rendant toute utilisation très pénible. Le terme anglais bootloop, qu’on pourrait traduire par démarrage en boucle, est utilisé par les pros pour dire que votre système d’exploitation ne peut pas démarrer. Vous comprendrez aisément le sentiment de frustration des utilisateurs de smartphones LG qui ont l’impression d’être, en plus, abandonné par la marque.

Un procès fédéral a été ouvert dans l’État de Californie incluant ainsi le Nexus 5X et les LG G5 et V20, afin de démêler cette histoire. Le procès couvre de manière plus générale tous les téléphones LG haut de gamme de 2015 et 2016. De nombreux fans d’Android se demandent pourquoi d’autres téléphones, qui ont souffert des mêmes problèmes, n’ont pas été inclus dans ce procès.

Au-delà des bugs du software, le matériel est également incriminé par cette action collective en justice, puisque les plaignants prétendent que les processeurs ont été mal soudés à la carte mère, rendant les téléphones « incapables de résister à la chaleur ». Pour résumer, les téléphones incriminés subissent des freez, surchauffent et redémarrent quand bon leur semble.

On attend désormais le communiqué de la firme coréenne qui a jusqu’au 8 mai pour répondre de ces accusations devant le tribunal nord-américain.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple et Qualcomm mettent fin à leur guerre des brevets

Apple et Qualcomm annoncent mercredi 17 avril 2019 enterrer la hache de guerre : fini la bataille judiciaire autour des brevets ! Les deux entreprises ont signé un accord de licence sur 6 ans, et le fondeur fournira les modems…

Canal+ a perdu 99 000 abonnés en France au premier trimestre 2019

Canal+ a perdu jusqu’à 99 000 abonnés en France au cours du premier trimestre 2019. Mois après mois, le groupe continue de voir son portefeuille d’abonnés se réduire sur le marché français. Malgré son carton à l’étranger, Canal+ enregistre un chiffre d’affaires en forte…

Windows 10 : bugs en pagaille suite aux mises à jour d’avril 2019

Windows 10 est touché par une série de bugs depuis le déploiement des dernières mises à jour d’avril 2019, annonce Microsoft. Les correctifs en date proposés par la firme entreraient en effet en conflit avec une poignée d’antivirus.  Le mardi 9 avril dernier, Microsoft…

Internet Explorer : Microsoft refuse de corriger une faille de sécurité critique

Internet Explorer est victime d’une nouvelle faille de sécurité critique, rapporte un chercheur en cybersécurité. Malgré les risques encourus par les utilisateurs, Microsoft refuse de proposer un correctif dans les plus brefs délais. Pour forcer la main de la firme, le chercheur a révélé l’existence de…