La Tesla Model 3 parcourt 56 kilomètres avec une batterie à plat, la preuve en vidéo

 

Un YouTubeur norvégien a totalement vidé la batterie d'une Tesla Model 3. L'expérience est intéressante, même si elle ne permet pas réellement de tirer de conclusion sur les voitures les plus abordables de la marque de véhicules électriques.

Une étude affirme que la Model 3 de Tesla est la voiture électrique qui consomme le moins d'énergie. Un YouTubeur du nom de Bjørn Nyland s’est mis en tête de mesurer la véritable autonomie du modèle à propulsion, la voiture la moins chère de la marque, qui roule avec une batterie LFP et dont le prix démarre à 53490 €. Les experts prévoient que les batteries LFP devraient être les plus utilisées dans les voitures électriques d’ici quelques années. Elles sont moins coûteuses et supportent plus de cycles de charge que les batteries Lithium-ion.

L'automobiliste s’est posé comme défi de rouler en Model 3 jusqu’à ce que le véhicule s'immobilise. L’idée est d’une part de mesurer la réelle autonomie de l'un des modèles les plus accessibles, avec la Model Y, du constructeur américain, et d’autre part de montrer à quel point il est difficile de calculer la capacité réelle d’une batterie LFP. Comme il le précise, la puissance disponible d’une telle batterie reste à peu près constante pendant très longtemps, puis chute d’un coup, à l’extinction.

Il parvient à rouler 56 kilomètres supplémentaires sur la réserve de la Model 3

Les batteries LFP stockent moins d’énergie que leur équivalent Lithium-ion, certes, mais cela est compensé par le fait qu’elles supportent plus de cycles de charge. Elles sont plus durables, donc plus rentables. Les charger à bloc entraîne moins d’usure, et c’est d’ailleurs recommandé, une voiture roulant avec un accumulateur LFP jouissant d’une moins grande autonomie qu’au Li-ion. La Model 3 SR, par exemple, a une autonomie théorique de 491 km, tandis que la transmission intégrale peut tenir jusqu’à 602 km.

 

Dans sa vidéo, Monsieur Nyland roule sur une route en banlieue d’Oslo dans des conditions météorologiques fraîches, mais pas glaciales à une vitesse moyenne de 100 km/h jusqu’à ce que la batterie de la Model 3 atteigne les 0% d’autonomie. Même à ce stade, la voiture parvient à rouler avec les pleins phares, le chauffage et une bonne réserve de puissance. Il tire 56 kilomètres supplémentaires de la Tesla, puis doit se ranger sur le bas-côté. Peut-on en conclure que toutes les Model 3 ont de quoi rouler près de 50 kilomètres après les 0 % ? Notre sympathique YouTubeur ne se risque pas à avancer une telle hypothèse. Son véhicule est quasiment neuf, donc mal calibré, et la composition chimique des batteries est variable d’un véhicule à l’autre en fonction de la Gigafactory dans laquelle il a été construite et de la période à laquelle il a été fabriqué. Si vous possédez une Model 3 de Tesla, et qu’elle est bien réglée, il est en tout cas rassurant de savoir que vous ne tomberez pas en panne sèche tout de suite après avoir atteint les 0%.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !