Les Galaxy S23 seront beaucoup plus puissants que leurs prédécesseurs, surtout en Europe

 

Le gain en performances offert par les Galaxy S23 s’annonce considérable. Selon les données publiées par le leaker Ahmed Qwaider, le Snapdragon 8 Gen 2 permettra une hausse de 36 % sur le CPU et de 48 % sur le GPU par rapport à la génération précédente. Une excellente nouvelle pour les utilisateurs européens, qui profiteront enfin de la puce de Qualcomm.

Galaxy S23 Ultra
Crédit : OnLeaks

À quelques semaines du lancement des Galaxy S23, ce ne sont désormais plus les fuites qui manquent autour des smartphones. Fiche technique, design, on sait presque tout des prochains fleurons de Samsung, si ce n’est, peut-être, les véritables améliorations apportées par rapport Galaxy S22. Sur ce point, le leaker Ahmed Qwaider vient apporter sa pierre à l’édifice dans un récent tweet.

Ce dernier s’intéresse aux performances du Snapdragon 8 Gen 2, le processeur qui propulsera les Galaxy S23. On sait déjà que ce dernier permettra d’obtenir une autonomie considérable sur les smartphones, mais qu’en est-il des performances réelles ? À en croire Ahmed Qwaider, le SoC ne devrait pas nous décevoir. En effet, les gains en performances par rapport aux Galaxy S22 seraient considérables.

Sur le même sujet — Galaxy S23 : voici les premières images officielles des smartphones haut de gamme de Samsung

Les Galaxy S23 seront des monstres de puissances comparés aux Galaxy S22

Selon le leaker, le Snapdragon 8 Gen 2 améliorera ainsi les performances du CPU de 36 %, du GPU de 48 % et du NPU de 60 %. Autant dire que les utilisateurs européens verront la différence. En effet, nous savons depuis quelque temps maintenant que les Galaxy S23 seront tous livrés avec un processeur Qualcomm dans nos contrées, après des années passées sous le signe des puces Exynos systématiquement moins puissantes.

Pour nous comme pour les pays voisins, les gains en performance s’annoncent donc tout bonnement monstrueux. Au point de s’inquiéter des potentielles répercussions. Des rapports indiquent d’ores et déjà que le smartphone sera malheureusement sujet à des surchauffes, notamment dans les situations gourmandes en ressources. De son côté, Ahmed Qwaider assure que « le processeur 4 nm et son système de refroidissement améliorera les performances de la batterie et réduira la surchauffe en cas de forte utilisation ». Rendez-vous le 1er février prochain pour savoir qui a raison.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !