Les Galaxy S23 abandonneront les SoC Exynos de Samsung pour un Snapdragon, ça se confirme

 

Samsung et Qualcomm viennent de conclure un partenariat stratégique pluriannuel qui permettra au géant coréen de renforcer son utilisation des processeurs Snapdragon, notamment pour le Galaxy S23, mais Samsung n’abandonnera pas complètement ses puces Exynos pour autant.

Galaxy S23 Technizo concept
Concept Galaxy S23 Ultra / Crédit : Technizo concept

Durant une séance de questions-réponses avec les analystes après sa conférence de presse sur ses résultats financiers trimestriels, le PDG de Qualcomm, Cristiano Amon, a annoncé avoir renouvelé l’accord pour fournir des puces à Samsung. Samsung utilise déjà le Snapdragon 8 Gen 1 dans sa série Galaxy S22, sauf en Europe et d’autres marchés, et devrait utiliser le Snapdragon 8+ Gen 1 dans les prochains Galaxy Z Fold 4 et Flip 4.

Le partenariat de Qualcomm avec Samsung « s'étend au-delà des smartphones Galaxy pour inclure les livres Galaxy, les PC Windows, les tablettes Galaxy, les futurs appareils de réalité étendue et d'autres appareils », a déclaré Amon. Les deux entreprises ont prolongé leur accord de licence de brevet jusqu'en 2030, ce qui couvre les appareils 3G, 4G, 5G et 6G dans quelques années. Cependant, cette nouvelle est un indice qui laisse penser que Qualcomm pourrait être l’unique fournisseur de puces pour les futurs appareils haut de gamme du géant coréen.

Galaxy S23 Technizo concept
Concept Galaxy S23 Ultra / Crédit : Technizo concept

Le Galaxy S23 ferait enfin l’impasse sur les SoC Exynos pour des puces Snapdragon de Qualcomm

Ces dernières années, de nombreux fans de Samsung n'ont cessé de demander à l'entreprise de n'utiliser que des puces Qualcomm pour ses smartphones phares. Ses efforts en matière d'Exynos sont restés incapables de surpasser les rivaux Snapdragon, malgré un partenariat l’année dernière avec AMD sur l’Exynos 2200 pour la partie GPU.

Le PDG a laissé entendre que cette proportion augmentera l'année prochaine, soutenant l'affirmation précédente des analystes selon laquelle la série Galaxy S23 utilisera exclusivement le Snapdragon 8 Gen 2. « Nous étions à 75% sur le Galaxy S22 avant l'accord. Vous devriez penser que nous allons être bien meilleurs que cela sur le Galaxy S23 et au-delà », a déclaré Amon. Le communiqué de presse de Qualcomm sur cet accord indique également que les puces Snapdragon équiperont « davantage d'appareils Samsung haut de gamme dans le monde ». Il a également ajouté que Qualcomm équipera les appareils Samsung dans le monde entier.

Galaxy S23 Technizo concept
Concept Galaxy S23 Ultra / Crédit : Technizo concept

Ces commentaires suggèrent que nous ne verrons pas l'Exynos 2300 se matérialiser cette année. Il s’agit donc d’une excellente nouvelle pour les utilisateurs en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient ou encore en Asie du Sud-Est, qui devraient jusqu’à présent se contenter de puces Exynos souvent moins performantes.

On devrait donc retrouver sur le Galaxy S23 une puce Snapdragon 8 Gen 2, que Qualcomm présentera officiellement au mois de novembre. D’après ce que l’on sait, le Snapdragon 8 Gen 2 mettra l’accent sur les performances GPU, sans pour autant oublier d’améliorer les performances photo et CPU. La puce serait surtout beaucoup plus efficace énergétiquement, et donc surtout moins sujette aux surchauffes. On s’attend également à ce que l’autonomie des appareils haut de gamme qui l’utiliseront soit grandement améliorée.

Samsung ne compte pas abandonner ses puces Exynos pour autant

Le passage aux puces Qualcomm ne signifie pas que l'entreprise coréenne n'a pas un plan dans sa manche. Plus tôt, TM Roh, le responsable de la division mobile de Samsung, a parlé du développement d'une puce Exynos « unique », mais n'a pas fourni de calendrier de lancement pour celle-ci.

Galaxy S23 Technizo concept
Concept Galaxy S23 Ultra / Crédit : Technizo concept

En effet, Samsung a rapidement assuré qu’il n’était pas prêt à abandonner le chipset Exynos. « Actuellement, nous réorganisons notre modèle commercial de système sur puce (SoC), et nous poursuivons un plan visant à renforcer notre compétitivité à moyen et long terme », a clarifié TM Roh. Bien que les puces Exynos soient moins performantes que celles de Qualcomm, celles-ci permettent au marché d’être plus concurrentiel, ce qui n’apporte presque que des avantages.

Ces prochaines années, Samsung se concentra sur l'amélioration de la compétitivité de la prochaine génération de puces mobiles Exynos. D’après plusieurs rapports, l’entreprise voudrait vraisemblablement repartir de zéro, et a par conséquent créé une « Dream Team » de plus de 1000 ingénieurs chargés de travailler sur un nouveau processeur personnalisé haut de gamme pour la série Galaxy S.

Elle pourrait donc être la première puce du fabricant entièrement pensée pour les smartphones Galaxy S, et concurrencerait les SoC d’Apple en termes de performances. Pour rappel, les puces Exynos ne sont pas optimisées pour les smartphones de Samsung, puisque comme les SoC Snapdragon, elles peuvent aussi être utilisées dans des appareils concurrents. Cette puce faite maison ne devrait pas arriver avant au moins le Galaxy S25. En attendant, on imagine donc que les Galaxy S23 et S24 de 2024 s’appuieront exclusivement sur les puces de Qualcomm.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !