Android : voilà pourquoi les nouveaux smartphones chauffent autant

 

Si vous utilisez un smartphone Android haut de gamme, vous avez peut-être déjà remarqué que celui-ci a tendance à surchauffer après seulement quelques dizaines de minutes d’utilisation. Malheureusement, il semble que cette tendance ne soit pas près de prendre fin.

Galaxy S22 Ultra

Les smartphones Android deviennent chaque année de plus en plus puissants, mais aussi de plus en plus chauds. En 2022, les problèmes liés à la surchauffe d’appareils équipés de puces haut de gamme Snapdragon 8 Gen 1 ou encore Exynos 2200 se sont multipliés. Lors de notre test du Xiaomi 12 Pro 5G, nous avions par exemple constaté que le smartphone avait tendance à surchauffer quand on le pousse dans ses retranchements, mais ce problème semble concerner tous les smartphones Android haut de gamme du marché.

En effet, Xiaomi est loin d’être le seul concerné par ce problème, puisque nous avions également relevé une chauffe significative sur le OnePlus 10 Pro ou encore sur le Oppo Find X5 Pro. Pire encore, rappelez-vous que Samsung avait bridé sa puce Exynos 2200 pour éviter la chauffe de ses Galaxy S22, mais avait finalement été contraint de présenter ses excuses publiquement.

Les smartphones Android surchauffent, qui est le responsable ?

Selon les analystes du secteur, l'architecture ARM utilisée sur tous les processeurs serait à l'origine de problèmes de performance et de surchauffe dans un grand nombre d'appareils Android, notamment ceux de Samsung Electronics, Xiaomi et Motorola qui utilisent des processeurs gravés par Samsung Electronics et Qualcomm. Contrairement à Intel, ARM ne fabrique pas ses propres puces. Au contraire, la société conçoit des processeurs et accorde des licences pour ces conceptions à toute entreprise intéressée.

Les derniers Snapdragon 8 Gen 1 et Exynos 2200 sont donc par exemple gravés en 4 nm par Samsung, alors que le Dimensity 9000 de MediaTek est lui gravé par TSMC avec un procédé plus avancé. Selon les tests des appareils qui l’utilisent, ce dernier est moins chaud que ses concurrents, mais souffre tout de même de problèmes au cours de longues sessions de jeux.

« Les processeurs d'application ont été conçus par ARM, les mêmes problèmes ont été confirmés dans ceux fabriqués par Samsung Electronics et TSMC, et on peut donc dire que la cause n'est pas les fabricants mais le concepteur », explique une source proche des fondeurs. Ainsi, les coupables ne seraient pas TSMC et ARM, qui fabriquent les puces, mais bien les cœurs d’ARM utilisés dans chaque processeur.

Pour rappel, les processeurs de 2022 utilisent la nouvelle architecture ARM V9, qui promettait d’être 30 % plus rapide tout en consommant moins d’énergie. Ainsi, un Snapdragon 8 Gen 1 utilise par exemple un cœur ARM Cortex-X2 pour les performances, trois “gros” cœurs Cortex-A710 et quatre “petits” cœurs Cortex-A510 pour les charges de travail à haut rendement. Malgré les avancées technologiques, ARM n’aurait pas réussi à rendre les processeurs avec des cœurs V9 moins chauds.

ARM-V9
Crédit : ARM

Pourquoi les iPhone ne sont pas impactés par ces problèmes de chauffe ?

Depuis des années maintenant, les iPhone semblent être toujours moins chauds que les meilleurs smartphones Android, alors que les appareils sous iOS sont pourtant beaucoup plus puissants. Pour obtenir de tels résultats, la source explique qu’Apple a réussi à mieux optimiser l’architecture ARM que ses concurrents.

« Les iPhone sont également basés sur la conception des puces d'ARM, mais Apple et ARM adaptent les processeurs pour les utiliser dans l'iOS ». En comparaison, Samsung Electronics et Qualcomm développent des processeurs d'application pour les utiliser dans les différents modèles de plusieurs fabricants, ce qui veut dire que l’architecture n’est pas assez personnalisée aux exigences de chaque smartphone.

Les fabricants de smartphones sont conscients des problèmes de surchauffe, et certains envisagent déjà de changer leur stratégie pour en venir à bout. Ainsi, nous avions par exemple vu que Samsung songeait à suivre les pas d’Apple et à concevoir son propre SoC, et Oppo pourrait également équiper ses smartphones de ses puces faites maison d’ici quelques années. Cela devrait non seulement corriger les problèmes de surchauffe, mais également grandement améliorer l’autonomie des appareils puisqu’ils profiteront d’une architecture personnalisée.

Si les fabricants de smartphones Android continuent de travailler avec la même architecture ARM, votre prochain appareil pourrait bien ne pas échapper au problème de surchauffe. Sinon, il faudra opter pour un iPhone, ou un smartphone Android de milieu de gamme qui utilise une puce moins puissante.

Source : Business Korea



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !