Les fondateurs de WhatsApp, Instagram et Oculus ont tous quitté Facebook

Nate Mitchell, cofondateur d’Oculus, a annoncé son départ de Facebook, qui avait racheté sa société en 2014 pour 2 milliards de dollars. Les créateurs de WhatsApp et Instagram ayant déjà quitté le navire il y a quelques mois, il ne reste plus aucun fondateur des trois plus grosses acquisitions de la firme de Mark Zuckerberg.

nate mitchell
Nate Mitchell, cofondateur d’Oculus

Et un de plus. Facebook a encore perdu l’un des cofondateurs de l’une de ses plus importantes acquisitions. Cette fois, c’est Nate Mitchell, à l’origine d’Oculus, qui a annoncé sa décision de quitter le groupe de Mark Zuckerberg. « Après sept années incroyables, j’ai décidé de quitter Oculus / Facebook. Je m’attends à ce que l’incroyable équipe de Facebook continue de nous surprendre et de nous ravir dans cette mission de construire la prochaine plateforme informatique. J’ai hâte de voir ce qui va suivre », a-t-il indiqué sur Reddit.

Facebook a perdu les cofondateurs de WhatsApp, Instagram et Oculus, ses plus grosses acquisitions

Facebook avait racheté Oculus pour 2 milliards de dollars en 2014, à une époque où les espoirs pour les applications et les technologies liées à la réalité augmentée étaient à leur apogée. Le grand public connait surtout la société pour la commercialisation de ses casques de RA. Avec le départ de Nate Mitchell, ce sont désormais tous les cofondateurs des trois plus grandes entreprises achetées par Facebook qui se sont fait la malle. En avril 2019, Jan Koum, de WhatsApp, annonçait aussi son exode. En septembre 2018, Kevin Systrom et Mike Krieger d’Instagram prenaient également leurs distances avec Facebook.

Lire aussi : WhatsApp et Instagram vont changer de nom

On sait que les équipes de WhatsApp et Instagram n’ont pas toujours approuvé les politiques et décisions de Facebook, notamment à l’égard du traitement des données personnelles. Plusieurs rapports ont fait état de conflits internes entre les dirigeants des deux applications et ceux de leur maison-mère Facebook, qui a largement remodelé le modèles des deux services depuis qu’ils sont tombés dans son escarcelle.

Source : CNBC

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook avoue écouter les messages audio échangés sur Messenger

Facebook admet avoir écouté les conversations vocales échangées par l’intermédiaire de son application Messenger. Il aurait mis fin à cette pratique la semaine dernière, en même temps que Google et Apple avec Assistant et Siri.  Après des accusations lancées par…

Facebook va enfin proposer un mode sombre sur Android

Facebook va enfin avoir droit à un mode sombre sur Android. Les développeurs de l’application sont au travail et la fonctionnalité devrait arriver à moyen terme sur nos smartphones. L’absence d’une telle option est un gros manque pour Facebook, alors…

Facebook prépare déjà la fusion d’Instagram et Messenger

Facebook fait le premier pas vers la fusion d’Instagram et de Messenger. Le module de messagerie instantanée d’Instagram est en train d’être réécrit de fond en comble avec les mêmes technologies que Facebook Messenger. Les deux applications devraient fusionner d’ici…

Facebook censure l’événement qui prévoit d’envahir la Zone 51

Facebook a finalement censuré l’événement qui organisait l’invasion de la Zone 51, la célèbre base secrète militaire cachée dans le désert du Nevada. Accusée de renfermer des preuves de l’existence d’une vie extraterrestre, la base est au coeur de nombreuses théories…

Facebook cache un code secret dans vos photos pour vous espionner

Facebook intègre aux photos publiées sur le réseau social un code secret, révèle un chercheur en cybersécurité australien. D’après l’expert, ces lignes de code permettent au géant californien de pister les images une fois qu’elles sont partagées en dehors de…

Facebook est prêt à payer pour pouvoir vous espionner

Facebook veut encore et toujours nos données personnelles. Mais cette fois, le réseau social est prêt à récompenser les utilisateurs qui acceptent de lui fournir plutôt que de les espionner sans leur consentement. Avec Study, la firme de Mark Zuckerberg…