Les États-Unis offrent 10 millions de dollars pour retrouver les pirates du groupe Darkside, une récompense record !

 

Le département d'État américain a lancé une récompense de 10 millions de dollars pour toute information menant à l'identification ou à la localisation des principaux responsables du ransomware qui a contraint le grand opérateur américain de carburant Colonial Pipeline à fermer ses portes en mai.

Hacker
Crédit : Unsplash

Les États-Unis ont annoncé l'octroi d'une récompense de 10 millions de dollars à toute personne pouvant aider à trouver les dirigeants du célèbre gang de ransomware DarkSide. Ce groupe de cybercriminels avait lancé une attaque par ransomware contre Colonial Pipeline en mai dernier, ce qui a paralysé temporairement l'approvisionnement en pétrole de plusieurs États.

Les dirigeants de Colonial Pipeline avaient finalement payé une rançon de plus de 4 millions de dollars pour débloquer la situation. Heureusement pour l’entreprise, la majorité des Bitcoins transférés ont été récupérés par la justice.

Les États-Unis tentent tout pour lutter contre les cybercriminels

Washington a accusé le groupe basé en Russie d’être responsable de l’attaque en ligne du plus grand oléoduc de l'est des États-Unis, et le gouvernement cherche désormais à retrouver les coupables. Pour cela, il a commencé à offrir d’énormes récompenses pour toutes informations qui pourraient conduire à leur arrestation.

Les États-Unis ont depuis peu redoublé d’efforts pour faire diminuer les crimes en ligne. Hier, le département d'État a déclaré qu'il offrait une récompense pouvant atteindre 5 millions de dollars pour toute information menant à l'arrestation ou à la condamnation, dans n'importe quel pays, d'un individu ayant « conspiré pour participer ou tenté de participer » à l’incident impliquant le ransomware DarkSide.

Cette récompense de 5 millions de dollars pourra être majorée à 10 millions de dollars pour toute information permettant d'identifier ou de localiser toute personne occupant un poste de direction clé au sein de DarkSide.

Il s'agit du dernier effort en date de l'administration Biden pour faire pression sur les cybercriminels qui ont extorqué des millions de dollars à des entreprises américaines et menacé des infrastructures critiques. Seulement quelques mois après l’affaire Colonia Pipeline, l’entreprise Kaseya avait également été victime de la plus grande cyberattaque de l’histoire. Joe Biden avait d’ailleurs menacé l’été dernier de partir en guerre contre les pays responsables des cyberattaques.

Source : Bleeping Computer



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !