Les apps Android devront obtenir une autorisation d’accès à la géolocalisation en arrière-plan

 

Google souhaite mieux contrôler les permissions accordées aux applications. Certaines ressources, comme la géolocalisation, feront l’objet d’une autorisation préalable délivrée par la firme qui étudiera la pertinence des demandes. Et celles qui contreviennent seront supprimées du Play Store.

play store vol donnees

Cela fait longtemps que Google a introduit dans Android le système des permissions qui permet à l’utilisateur d’être informé des ressources utilisées par une application et de contrôler leur accès. Un contrôle de plus en plus fin puisque, depuis Android 10, il est possible d’accorder ou non l’accès à une ressource, même temporairement, notamment quand l’application concernée est active en arrière-plan.

Lire aussi : Android 11 bloque les applications qui demandent trop de permissions

La ressource certainement la plus demandée par les applications qui fonctionnent en arrière-plan, outre l’accès à Internet, est la donnée de géolocalisation. Cette donnée permet de localiser l’utilisateur et, donc, de lui apporter un service en fonction du lieu où il se trouve. L’exemple le plus classique est le calcul d’itinéraire. Mais l’usage de cette information et les calculs qui peuvent être effectués en stockant en continu cette information sont bien plus diversifiés. D’où la volonté de Google de limiter l’accès en arrière-plan à la donnée de géolocalisation.

Des autorisations pour demander la permission

Dans un message publié sur son blog dédié aux développeurs, Google explique qu’une autorisation sera bientôt nécessaire pour qu’une application puisse demander la permission d’accéder aux données de géolocalisation en arrière-plan. Sans cette autorisation, l’application ne sera pas en mesure de faire de demander la permission ni d’accéder à l’information. Et toutes les applications qui contourneront cette autorisation seront supprimées du Play Store.

Lire aussi : Facebook n’aura bientôt plus besoin de GPS pour vous localiser avec précision

Pour obtenir l’autorisation, le développeur devra soumettre son dossier à Google qui étudiera chaque cas. L’étude devra répondre à certaines questions, comme la pertinence de l’accès à la géolocalisation en arrière-plan, la nécessité de l’accès pour délivrer la même expérience à l’utilisateur, etc. Ce changement aura lieu avant la fin de l’année. Au mois d’avril, Google mettra à jour les termes d’utilisation du Play Store pour les développeurs. Au mois de mai, les développeurs pourront commencer de soumettre leurs dossiers. Le 3 août, toute nouvelle application qui souhaite utiliser la géolocalisation en arrière-plan devra obtenir une autorisation de Google. Le 2 novembre, toutes les applications, même les anciennes, devront s’y conformer.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !