Le Bitcoin consomme 2 fois moins d’électricité que l’or et les banques, selon une étude

 

Le Bitcoin est moins gourmand en énergie que le secteur de l’or et des banques. C’est ce que révèle une étude de Galaxy Digital, qui rapporte que le Bitcoin consomme environ 113,89 TWh/an, contre 240,61 TWh/an et 238,92 TWh/an pour les banques. La cryptomonnaie a ainsi besoin de deux fois moins d’électricité que ces secteurs.

accord climat bitcoin
Crédits : Unsplash

Depuis quelque temps, le Bitcoin soulève de nombreuses questions quant à son impact environnemental grandissant. Pour fonctionner, la cryptomonnaie repose en effet sur un système de blockchain très gourmand en énergie, tellement gourmand que ses détracteurs n’hésitent pas à prédire sa mort prochaine pour cette raison. Loin d’être un sujet de niche, Tesla a récemment mis son grain de sel dans l’affaire, en décidant d’abandonner les paiements en Bitcoin précisément pour des raisons écologiques.

Malgré tout, un rapport de Galaxy Digital remet les choses en perspective. Certes, le Bitcoin est loin d’être la monnaie la plus respectueuse de l’environnement, mais il reste une meilleure alternative que les systèmes traditionnels en place. Du moins en matière de consommation d’électricité, sujet de l’étude qui affirme que le Bitcoin est deux fois plus performant que les secteurs bancaires et de l’extraction d’or dans le domaine.

Sur le même sujet : Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

Le Bitcoin, une alternative environnementale à l’or et aux banques ?

D’après Galaxy Digital, le Bitcoin consomme 113,89 TWh/an. C’est beaucoup, mais c’est tout de même deux fois moins que le secteur bancaire, qui lui nécessite 238,92 TWh/an pour fonctionner à plein régime. Le constat est similaire du côté de l’extraction d’or et ses 240,61 TWh d’énergie consommés chaque année. Il convient néanmoins de prendre ces résultats avec recul.

Si ces chiffres sont certes prometteurs, rappelons que le Bitcoin consomme malgré tout plus que la totalité de l’Argentine. De plus, les industries de l’or et des banques sont loin d’être aussi enclines que la cryptomonnaie à partager ce genre d’informations, comme le souligne par ailleurs Galaxy Digital. Là où il est aisé de calculer la consommation énergétique du Bitcoin, une banque est beaucoup moins transparente.

Les auteurs de l’étude estiment cependant que cette consommation est rentable, comparée à celle de ses opposants. En effet, la valeur du Bitcoin, qui s’élève aujourd’hui à plusieurs dizaines de milliers d’euros, peut permettre à certains pays de se développer plus rapidement et ainsi gagner en stabilité.

Source : Galaxy Digital



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !