La disparition des DVD est en train de tuer le cinéma

 

Lors d'une émission, l'acteur et producteur mondialement connu Matt Damon a donné son ressenti sur le déclin des supports physiques, notamment des DVD et Blu-Ray. Selon lui, ce phénomène est en train de tuer à petit feu l'industrie du cinéma.

disparition dvd
Crédits : Unsplash

Depuis plusieurs années déjà, l'industrie du cinéma a connu des mutations profondes. Tout d'abord, il faut en prendre en compte l'évolution des modes de consommation des spectateurs, matérialisée notamment par l'explosion des plateformes de streaming et de SVOD comme Netflix, Disney+, Amazon Prime Video ou encore HBO Max pour ne citer qu'elles.

Et si l'on pouvait être amené à penser que ce modèle allait devenir la norme, ce n'est pas le cas. Au contraire, le modèle appliqué par ces services commencent à atteindre ses limites. En témoignent les récentes difficultés rencontrées par Netflix, qui a perdu plus de 200 000 utilisateurs lors du premier trimestre 2022. Une première dans son histoire, qui l'a conduit à prendre des mesures drastiques et inédites, comme le lancement d'une formule moins chère avec des publicités d'ici la fin d'année 2022.

Disney+ a d'ailleurs décidé de marcher dans les pas de Netflix, avec le lancement d'un abonnement avec publicités avant 2023. Du côté d'Amazon, la situation n'est guère mieux. Le géant du e-commerce a annoncé récemment une augmentation significative du prix du service Amazon Prime (qui comprend Prime Video), le tarif de l'abonnement annuel ayant grimpé d'une vingtaine d'euros. 

La disparition des DVD tue le cinéma à petit feu

En parallèle et depuis le début de la pandémie, les salles de cinéma font face à une chute historique de la fréquentation. La faute à plusieurs facteurs, comme la fermeture des salles durant le Covid-19, la hausse du prix des billets dans certains pays et régions, l'inflation et l'augmentation du coût de la vie, sans oublier les embouteillages du côté de la programmation qui empêchent à certains films de rester à l'affiche plus d'une semaine.

Or et comme l'explique l'acteur et producteur mondialement connu Matt Damon de passage dans l'émission Hot Ones, le désamour des spectateurs pour le support physique tue également à petit feu l'industrie du 7e art :

Les DVD représentaient une part non négligeable de notre business, de nos revenus. Aujourd'hui, les technologies modernes ont rendu ce support obsolète. Avant, nous pouvions nous permettre de ne pas récupérer l'ensemble des recettes d'un film sur ses performances en salles, parce que nous savions que le DVD allait sortir dans six mois, et que nous allions continuer à faire de l'argent avec ce support. C'était vraiment comme une sorte de deuxième sortie au cinéma”, explique l'interprète de Jason Bourne.

A lire également : Netflix fait fuir les abonnés avec sa politique anti-partage de comptes

La fin du support physique a ses effets pervers

Par extension, le déclin du support physique entraîne un autre effet pervers : la frilosité des studios de cinéma, qui y réfléchissent désormais à deux fois avant de produire des films dont le succès en salles n'est pas garanti à 100%. Quand on regarde l'histoire du cinéma, de nombreux films qui n'ont pas atteint le seuil de rentabilité en salles ont connu ensuite une seconde vie, que ce soit en vidéoclub ou en DVD. Les exemples sont nombreux comme Fight Club, Les Tuches (en France), Edward aux mains d'argent, ou encore le Parrain 2 pour ne citer qu'eux.

La seule présence du support physique permettait d'assurer une carrière au long terme pour un long-métrage (et des rentrées d'argent régulières pour les studios), même après avoir rencontré des débuts compliqués. Ce n'est désormais plus le cas. Une autre question se soulève : Qu'adviendra-t-il des films privés de sortie physique qui seront supprimés des catalogues des plateformes de streaming et des services de SVOD ? Au moins, la sortie DVD garantissait la survie d'une oeuvre ad vitam aeternam.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !