Kaspersky : l’armée française ne veut plus de l’antivirus par crainte d’espionnage russe

Kaspersky Lab et ses logiciels de cybersécurité pourraient être très bientôt abandonnés par l’armée française. Selon une information communiquée par L’Express, les services de renseignement soupçonnent l’éditeur d’être de mèche avec le Kremlin et d’espionner la France par le biais de ces antivirus.

kaspersky-armee-francaise-espionnage

Selon L’Express, le ministère des Armées en France envisage de se débarrasser des logiciels de sécurité Kaspersky Lab au sein de ses infrastructures. Suite à une mise en garde des services de renseignement, l’armée craint que le gouvernement russe n’utilise ces logiciels pour l’espionner. Pour rappel, le 14 septembre 2017, le gouvernement américain avait déjà décidé de se débarrasser de logiciels Kaspersky pour les mêmes raisons.

Toutefois, selon la source, la décision de l’armée française aurait été prise avant celle des Etats-Unis. Il ne s’agit donc pas d’une volonté de suivre le modèle américain ou de prendre parti dans les relations diplomatiques tendues entre ces deux grandes puissances. Par ailleurs, la France ne craindrait pas forcément d’être espionnée par le Kremlin, mais préfère « éviter tout risque de sabotage informatique en n’accordant pas une place prépondérante à un antivirus en particulier »

Kaspersky : après les Etats-Unis, la France se débarrasse à son tour de l’éditeur russe

Afin de remplacer les logiciels de Kaspersky, l’armée française hésiterait actuellement entre l’éditeur britannique Sophos et le Japonais Trend Micro. Autant dire que les gouvernements portent de moins en moins Kaspersky dans leur cœur. L’image de marque de la firme risque d’être entachée par ces abandons successifs. C’est bien dommage pour Kaspersky qui avait réussi à s’imposer comme la nouvelle référence des antivirus gratuits.

Rappelons toutefois que la méfiance semble de mise dans les deux camps. Le 27 septembre 2017, l’un des cofondatrices de Kaspersky Lab, Natalya Kaspersky annonçait être en train de créer un smartphone Android totalement impossible à surveiller. Ce smartphone est principalement destiné aux employés du gouvernement russe, et vise à éviter la surveillance d’entreprises américaines comme Google et Amazon et par extension du gouvernement américain.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Internet Explorer : Microsoft refuse de corriger une faille de sécurité critique

Internet Explorer est victime d’une nouvelle faille de sécurité critique, rapporte un chercheur en cybersécurité. Malgré les risques encourus par les utilisateurs, Microsoft refuse de proposer un correctif dans les plus brefs délais. Pour forcer la main de la firme, le chercheur a révélé l’existence de…

Téléchargez GHIDRA et prenez vous pour un espion de la NSA

Le logiciel GHIDRA utilisé par la NSA pour repérer et contrer des programmes malveillants est désormais disponible gratuitement pour tous. Open-source, il peut même être amélioré par la communauté.  Comme promis, la National Security Agency (NSA) des États-Unis a rendu…