Jeff Bezos vous invite à modérer vos dépenses durant le Black Friday, mais que se passe-t-il ?

 

Jeff Bezos, l'ancien patron d'Amazon, a fait part de ses conseils économiques “avisés” à quelques jours du top départ du Black Friday. L'un des hommes les plus riches de la planète invite les utilisateurs à faire attention à leurs dépenses en cette période de crise. Merci Sherlock. 

Jeff Bezos conseils black friday
Crédits : Flicker

Voici une déclaration plutôt étonnante de la part de l'un des hommes les plus riches de la planète. Lors d'une interview fleuve accordée à nos confrères de CNN, l'ancien patron d'Amazon Jeff Bezos a donné quelques conseils économiques “avisés” aux consommateurs, à quelques jours seulement du top départ du Black Friday.

En effet, le journaliste a demandé au milliardaire si les gens devaient “fermer les écoutilles” dans ces circonstances économiques de plus en plus difficiles, marquées notamment par une inflation grandissante dans de nombreux pays du monde.

Mon conseil aux gens est de prendre un risque mesuré. Si vous êtes un particulier et que vous envisagez d'acheter une nouvelle TV grand écran, ralentissez peut-être vos achats. Gardez cet argent et voyez ce qui se passe. Même chose pour un réfrigérateur ou une nouvelle voiture, ou autre chose”, a déclaré le PDG de Blue Origin.

Amazon aurait-il perdu foi dans le Black Friday ?

Vous en conviendrez, ce conseil n'a rien d'extraordinaire et relève du bon sens. Néanmoins, il est plutôt étonnant de voir émaner ce genre de consignes de la part de l'un des hommes les plus fortunés de la planète. Surtout à l'aube d'une période, en l'occurence le Black Friday, réputée pour ses bonnes affaires. Rappelons que le géant du e-commerce, comme de nombreuses compagnies, est confronté à un environnement commercial bien plus difficile cette année que lors du début de la pandémie en 2020.

Comme le précisent nos confrères du Telegraph, la firme de Seattle a revu à la baisse ses prévisions de ventes pour le 4e trimestre 2022 à 140 milliards de dollars au lieu des 155 prévus au départ. On sait également qu'Amazon a perdu près de 1000 milliards de dollars en bourse, une première dans son histoire.

En outre, l'entreprise a annoncé récemment le licenciement massif de plus de 10 000 emplois sur ses 1,5 million de salariés dans le monde. Soit près de 3% de l'effectif total. Notez qu'elle n'est pas la seule, puisque Meta compte également mettre à la porte 11 000 personnes, tout comme Twitter (3000 employés environ). Quoi qu'il en soit, nous ne sommes pas certains que la déclaration de Jeff Bezos ait été vue d'un bon oeil par les employés actuels de la compagnie américaine, sans parler de ceux mis à la porte… 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !