iPhone X : Apple déjà poursuivi en justice pour ses Animoji

Maj. le 22 octobre 2018 à 14 h 13 min

L’iPhone X n’est pas encore disponible, mais pose déjà des problèmes à Apple. Un développeur d’applications iOS vient de porter plainte contre la firme californienne. Selon lui, Apple a délibérément volé la marque « Animoji » qu’il avait déposée depuis 2014 afin de l’utiliser comme nom pour les fameux emojis animés de son nouveau smartphone. 

iphone x animoji vol

Le 12 septembre 2017, Apple dévoilait l’iPhone X, un smartphone tourné vers le futur proposant de nombreuses innovations. Parmi ces fonctionnalités novatrices, on compte notamment les Animojis. Grâce à la technologie de reconnaissance faciale Face ID, ces emojis animés reprennent les expressions faciales de l’utilisateur. Un concept rapidement repris par d’autres entreprises comme Snapchat et ses Bitmoji. Ils peuvent ensuite être partagés via l’application iMessage. Une nouveauté purement dédiée au divertissement, qui a néanmoins séduit de nombreux consommateurs.

Ce 20 octobre 2017 toutefois, il s’avère qu’Apple n’est pas allé chercher très loin pour trouver le nom de ses emojis animés. Un développeur iOS du nom de Enrique Bonansea accuse Apple d’avoir volé le nom de son application Animoji, disponible sur l’App Store depuis septembre 2014. Selon lui, Apple savait très bien que cette marque était déposée depuis mars 2015, et a même tenté de lui acheter dans un premier temps. Suite à ce passage en force d’Apple, le développeur vient donc de porter plainte pour violation de marque déposée.

iPhone X : Apple a d’abord tenté de racheter la marque Animoji avant de l’utiliser illégalement

L’application en question se présente comme un outil permettant de partager des messages textuels animés personnalisés. Il est possible d’utiliser tous les caractères alphanumériques de tous les langages, y compris les emojis. Les messages peuvent ensuite être envoyés par le biais de l’application Messages ou Mail, sans que le destinataire n’ait besoin d’avoir l’application installée sur son smartphone.

Enrique Bonansea reproche à Apple d’avoir volé son nom de marque sans aucun scrupule, au lieu d’utiliser de la créativité qui lui a permis de forger sa réputation au fil des années pour en inventer un autre. Tels sont les mots employés par le développeur dans sa plainte. On peut sentir l’amertume qui transpire à travers ces termes, mais sa colère est justifiée.

En choisissant d’utiliser cette marque déposée malgré le refus du propriétaire, Apple suggère que son statut et son influence l’autorisent à contourner la loi pour parvenir à ses fins. Assise sur sa fortune colossale, la Pomme semble faire fi des éventuelles représailles. Le développeur réclame une injonction interdisant à Apple d’utiliser le nom de marque, et souhaite également recevoir un dédommagement à hauteur des bénéfices réalisés par la firme de Cupertino liés à l’usage de ce nom.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pourquoi Apple a interdiction de vendre ses iPhone en Chine

Apple ne peut désormais plus vendre ses iPhone en Chine. En conflit avec la firme de Tim Cook, Qualcomm vient d’obtenir une ordonnance provisoire qui interdit la vente de ses smartphones sur le marché chinois. Apple a annoncé son intention de contester la…