iPhone 14 : Apple garde la nouvelle puce A16 pour les versions plus chères

 

Les iPhone 14 seraient alimentés par deux puces différentes. Apple réserverait en effet la nouvelle puce A16 Bionic aux éditions Pro, plus chères. Les deux modèles abordables devront composer avec le SoC des iPhone 13. 

iPhone 14 concept video

La gamme des iPhone 14 continue de faire les gros titres. Depuis plusieurs mois, des rumeurs affirment qu'Apple va réserver sa nouvelle puce, l'A16 Bionic, aux éditions les plus chères, à savoir l'iPhone 14 Pro et l'iPhone 14 Pro Max. Les deux versions plus abordables, l'iPhone 14/ 14 Max, hériteront d'une édition légèrement revue du SoC A15 Bionic de l'année dernière.

Dans un rapport publié ce mercredi 1er juin 2022, les analystes de TrendForce corroborent les dernières informations apparues sur la toile. “Plus particulièrement et contrairement aux offres précédentes, seuls les processeurs les plus récents sont utilisés dans la série Pro”, déclare le rapport. La plupart des informateurs réputés du secteur, comme Ming Chi Kuo et Mark Gurman, abondent dans le même sens depuis plusieurs mois.

Apple recycle la puce A15 des iPhone 13, ça se confirme

TrendForce estime que cette décision a été prise pour “prendre en compte la stratégie de tarification des terminaux” et “mettre en évidence les différences de positionnement du marché”. En réservant son nouvel SoC aux modèles les plus haut de gamme, la marque cherche vraisemblablement à creuser les différences avec les versions moins chères.

Dans la même optique, Apple va continuer de réserver certaines fonctionnalités haut de gamme aux iPhone 14 Pro. C'est le cas de l'écran 120 Hz ProMotion, qui s'accompagnerait cette fois d'une option always on similaire à ce qu'on trouve chez Android. Les modèles abordables devront à nouveau se contenter d'un écran 60 Hz. Ils auront également une encoche.

Les versions Pro hériteront quant à eux d'un nouveau design avec écran troué. Ces éléments distinctifs devraient permettre de justifier les différences de prix entre les modèles. “Alors que la hausse de l'inflation modifie le comportement des consommateurs, ce type de positionnement du produit devrait attirer plus d'acheteurs”, assure TrendForce, qui souligne que les ventes de smartphones s'apprêtent à s'effondrer.

Cette décision aurait également été prise suite aux difficultés d'approvisionnement de TSMC. La pénurie de puces informatiques empêche en effet le fondeur taïwanais de produire suffisamment de chipsets.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !