Instagram va vous prévenir si vous postez du contenu « potentiellement offensant »

 

Instagram lance une nouvelle fonctionnalité pour lutter contre le harcèlement en ligne. Dès le 17 décembre 2019, les utilisateurs recevront une alerte s’ils s’apprêtent à publier du contenu offensant. Pour détecter ces légendes blessantes, Instagram base son analyse sur tous les contenus offensants précédemment signalés par les internautes.

Instagram lance ce mardi décembre 2019 une nouvelle fonctionnalité pour lutter contre le harcèlement en ligne. Désormais les utilisateurs qui s’apprêtent à publier du contenu offensant recevront une notification de la part d’Instagram. Plusieurs choix s’offriront alors à eux : revoir leur publication et changer le texte, une option « en savoir plus » ou bien tout simplement ignorer la remarque du réseau social. 

« À partir d’aujourd’hui , nous déployons une fonctionnalité qui prévient les utilisateurs quand leur légende pourrait être considérée comme blessante », explique Instagram dans un communiqué de presse. « Cela leur donne une chance de réfléchir avant de poster », ajoute l’entreprise. Cette nouvelle fonctionnalité s’appuie sur Restrict, une autre fonctionnalité lancée en juillet 2019. Avec Restrict, les utilisateurs peuvent se protéger des propos insultants et injurieux en activant cet outil. Une intelligence artificielle repère  les commentaires malveillants et les bloque. Elle base son analyse sur l’ensemble des messages malveillants précédemment signalés sur la plateforme.

À lire également : Instagram s’apprête à copier les meilleures fonctionnalités de TikTok

Instagram souligne les « résultats prometteurs » de Restrict, et espère que cette nouvelle fonctionnalité sera tout aussi performante. Depuis quelques temps, le réseau social multiplie les actions pour protéger ses utilisateurs et notamment les plus jeunes. Depuis début décembre 2019, Instagram a enfin imposé une limite d’âge pour s’inscrire. Les mineurs âgés de moins de 13 ans ne peuvent plus créer de compte sur Instagram. Malheureusement, cette pseudo vérification reste facilement contournable (il suffit de mentir sur son âge) et surtout elle ne concerne pas les millions de jeunes déjà présents sur la plateforme qui peuvent accéder à des contenus totalement inappropriés pour leur âge (violence, sexe, drogue, alcool, etc.).

Parmi les autres actions d’Instragram, le réseau social a également commencé à cacher le compteur de likes, le but étant « d’essayer de dépressuriser Instragram, d’en faire moins une compétition, de donner aux gens plus d’espace afin de se concentrer sur les photos et les vidéos que vous partagez, et pas sur le nombres de likes que vos publications reçoivent », expliquait Adam Mosseri, le PDG d’Instagram, à nos confrères du site Wired. Facebook s’était également attaqué à « cette dictature du like » en cachant les compteurs sur sa plateforme.

Source : Instagram

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
tiktok porno suppression
TikTok s’attaque au porno et supprime 470 000 comptes

TikTok a décidé de s’attaquer aux comptes abritant du contenu pornographique et/ou utilisé pour faire la promotion de la prostitution. Selon les données du réseau social, TikTok a banni en octobre 2020 pas moins de 470 000 comptes coupables de…

tiktok oubli ban usa
TikTok affirme que le gouvernement américain a oublié de le bannir

TikTok n’a pas de nouvelles de l’administration Trump depuis plusieurs semaines. Pour l’heure, la question de son bannissement est donc au point mort. Problème, la date limite pour céder totalement TikTok à des repreneurs américains est ce mercredi 12 novembre….

donald trump twitter
Twitter pourrait bannir Donald Trump en cas de défaite

Twitter pourrait bannir Donald Trump en cas de défaite. Comme l’expliquent nos confrères du site Bloomberg, en cas de défaite, le milliardaire redeviendrait un utilisateur lambda, soumis aux mêmes conditions et aux mêmes sanctions que n’importe quel utilisateur. Donald Trump…