Il paye 7000€ pour un smartphone qu’il n’a jamais reçu et se retrouve fiché à la Banque de France

 

Victime d’un bug lors du paiement en plusieurs fois d’un smartphone, Mackany s’est fait prélever 142 € par mois pendant presque deux ans. Ses multiples tentatives pour annuler le processus se sont montrées infructueuses, alors il n’a eu d’autre choix que de faire opposition sur sa carte bancaire. Comble de l’histoire : il n’a jamais reçu le téléphone en question.

smartphone
Crédits : Unplash

Le monde est ainsi fait que tandis que certains gagnent un iPhone gratuitement en achetant des pommes, d’autres doivent payer indéfiniment un téléphone qu’ils ne possèdent pourtant pas. C’est la mésaventure qui est arrivée à Mackany, information de profession. En octobre 2019, un certain smartphone, dont il s’est bien gardé de donner le nom, lui tape dans l’œil. L’appareil coûtant la modique somme de 1400 €, Mackany décide de le payer en plusieurs fois. Malheureusement, le revendeur annule la commande quelques jours plus tard pour cause de rupture de stock.

Les ennuis commencent alors. Après quelques semaines, Mackany se fait rembourser son achat. Or, celui-ci n’ayant pas eu lieu, l’intéressé n’a pas déboursé un centime. Le revendeur évoque une erreur qui ne manquera pas d’être réglée. Les mois passent, jusqu’à ce que l'acquéreur se fasse prélever 142 euros de son compte bancaire, somme définie lors du paiement en plusieurs fois. Déjà bien embêtante, la situation s’envenime lorsque les tentatives de la victime pour annuler le versement automatique essuient échec sur échec.

Fiché à la Banque de France pour avoir refusé de payer un smartphone qu’il n’a pas

Appels, courriers, mail : rien n’y fait, Mackany continue de payer 142 €/mois tandis que son smartphone, lui, n’est jamais arrivé à destination. D’autant plus que le processus ne s’est pas arrêté une fois les 1400 € initialement dus remboursés. Bien au contraire, puisqu’au bout de presque deux ans, la situation a coûté 6829 € au malheureux acheteur. Une situation qu’il a fini par ne plus supporter.

Il décide alors de faire opposition sur sa carte bancaire, là encore sans succès. En plus des prélèvements, Mackany doit désormais composer avec les huissiers qui l’appellent sans cesse. Pour couronner le tout, il se retrouve aujourd'hui fiché à la Banque de France, ce qu’il empêche de contracter le prêt dont il a désespérément besoin pour refaire sa toiture. À l’heure actuelle, aucune solution n’a encore été trouvée.

Source : RTL



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !