Huawei accusé de vendre clandestinement des smartphones aux États-Unis

Huawei est accusé d’avoir tenté de vendre clandestinement des smartphones sur le marché américain. Afin de contourner les restrictions imposées par le gouvernement des États-Unis, le constructeur chinois aurait tenté d’écouler des appareils déguisés, sans le logo de la la marque, en passant par la frontière mexicaine. On fait le point sur cette nouvelle accusation. 

En avril 2018, Huawei renonçait finalement à s’implanter sur le marché américain suite aux multiples accusations d’espionnage. Les appareils du constructeur, que ce soit les PC, les tablettes et les smartphones, ne sont donc pas autorisés à la vente aux Etats-Unis. D’après le Washington Free Beacon, un journal conservateur, le constructeur aurait récemment essayé de contourner ces interdictions.

Huawei a-t-il tenté de vendre des smartphones en douce aux américains ?

Citant des informations provenant des autorités américaines, le journal rapporte que Huawei aurait secrètement tenté de vendre ses smartphones aux États-Unis au cours des derniers mois. Tout d’abord, le constructeur aurait acheminé des smartphones dans une fabrique du Mexique, pays limitrophe des USA.

Dans le plus grand secret, ces téléphones estampillés Huawei auraient été déguisés pour ressembler à des smartphones d’une autre marque. L’étiquette ou le logo ne feraient jamais référence au nom du fabricant. Du reste, il s’agirait bien des appareils de la firme. On y trouverait en effet les composants électroniques conçus par le groupe, comme les SoC Kirin par exemple.

Lire également : Huawei pris en flagrant délit d’espionnage ?

Sans l’étiquette Huawei, les smartphones seraient alors clandestinement envoyés aux Etats-Unis via la frontière mexicaine pour être vendus dans le commerce. Le rapport ne précise pas comment la firme envisageait de commercialiser les téléphones déguisés. Les agences de renseignement américaines auraient eu vent du projet dans le courant du mois de juillet 2019. L’opération secrète aurait donc été annulée.

Une accusation crédible ?

On vous invite à prendre les assertions de The Washington Free Beacon avec un certain recul. Très engagé politiquement, le site fait régulièrement étalage d’opinions hostiles à la Chine. De plus, l’article ne cite pas suffisamment ses sources et se contente d’évoquer les « autorités des Etats-Unis » sans donner plus de détails. Aucun nom, aucune citation et aucun lien ne permet de corroborer les accusations du site. De même, nous n’avons trouvé aucune mention de cette affaire dans un média plus crédible. Malgré tout, les informations du Washington Free Beacon ont été relayées par certains médias spécialisés. Que pensez-vous de cette affaire ?

Source : The Washington Free Beacon

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei ne lancera pas de smartphone avec Harmony OS en 2019

Huawei ne commercialisera aucun smartphone avec Harmony OS cette année, annonce le vice-président du groupe chinois. Pour le moment, le constructeur préfère continuer à utiliser Android sur ses appareils. Sans surprise, Huawei considère plutôt son système d’exploitation maison comme un…

Huawei Harmony OS : déjà 2% des parts de marché en 2020 ?

Harmony OS, l’OS maison développé par Huawei pour remplacer Android, détiendrait 2% des parts du marché du smartphone en 2020. D’après les analystes de Counterpoint, le constructeur chinois devrait lancer deux smartphones sans Android dès la fin de cette année…

Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent pour Huawei : la firme est sous le feu de sanctions américaines qui l’excluent de facto du marché et des technologies d’entreprises basées aux Etats-Unis. Google, ARM, plusieurs fondeurs et quantité de partenaires ont…

Huawei accusé de vendre clandestinement des smartphones aux États-Unis

Huawei est accusé d’avoir tenté de vendre clandestinement des smartphones sur le marché américain. Afin de contourner les restrictions imposées par le gouvernement des États-Unis, le constructeur chinois aurait tenté d’écouler des appareils déguisés, sans le logo de la la marque, en…

Mate 30 : Huawei prépare un chargeur sans fil ultra rapide

Les Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro pourraient être compatibles avec une recharge sans fil ultra rapide de 30W. En tout cas, le constructeur tente de certifier un chargeur 30W. Après la recharge sans fil inversée, Huawei s’attaque à…

Huawei prépare déjà le déploiement de la 6G !

Huawei travaille déjà sur la 6G alors que la 5G en est encore à ses balbutiements. Soucieux de conserver son leadership dans le domaine des infrastructures réseau, face à des rivaux comme Ericsson et Nokia, le groupe chinois a ouvert un important…

Huawei pris en flagrant délit d’espionnage ?

Des salariés de Huawei se seraient livré à des activités d’espionnage sur demande des gouvernements d’Ouganda et de Zambie. Ces derniers voulaient surveiller les communications d’opposants politiques, ce qu’ils ne parvenaient pas à faire eux-mêmes par leurs propres moyens. Les…

Huawei va lancer son concurrent à Google Maps en octobre 2019

Huawei a donné quelques détails sur Map Kit, qui doit devenir son concurrent à Google Maps. Au programme : circulation en temps réel, réalité augmentée et système de navigation sophistiqué. Le lancement est prévu pour octobre 2019. Le 9 août…