Huawei supprime plus de 600 emplois aux États-Unis en réponse au décret Trump

 

Huawei annonce la suppression de 600 emplois aux États-Unis, dans l'une de ses filiales de recherche et développement localisée au Texas. Une réponse aux sanctions du gouvernement américain et de Donald Trump à son encontre. Et une nouvelle conséquence pour l'économie américaine, dont certaines entreprises pâtissent du fait de ne plus pouvoir fournir Huawei.

Huawei a communiqué ce 23 juillet 2019 qu'il allait procéder à la suppression de plus de 600 emplois aux États-Unis, rapporte Le Figaro. Une décision prise afin de compenser “la réduction des opérations” sur le territoire, causée par les sanctions du gouvernement américain à l'encontre du groupe chinois. Il y a une semaine, Huawei avait déjà prévenu qu'il serait contraint de licencie à tour de bras aux États-Unis à cause du décret de Donald Trump, on rentre désormais dans le concret.

Huawei supprime plus de 600 emplois aux États-Unis

Les postes concernés sont situés au Texas, dans la filiale de recherche et développement Futurewei Technologies. “Des décisions comme celle-ci ne sont jamais faciles à prendre. Des employés éligibles se verront offrir des indemnités de départ”, a fait savoir Huawei. Au tour de l'économie américaine de subir les conséquences de l'exclusion du géant des télécoms. Et ce n'est pas fini.

Lire aussi : Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Les entreprises tech américaines souffrent aussi des sanctions contre Huawei. Ses partenaires perdent un allié précieux capable d'innover et d'investir massivement. D'après de premiers rapports, Skyworks, Qualcomm, Texas Instruments et Intel souffrent déjà d'un manque à gagner depuis qu'ils ne peuvent plus (sauf autorisation spéciale accordée par les autorités) collaborer avec Huawei. A terme, Google et Microsoft pourraient également en pâtir. L'instabilité de la situation, qui peut évoluer à n'importe quel moment dans un sens ou l'autre, provoque aussi des mouvements de panique en bourse. Pas pour Huawei, qui n'est pas cotée, mais pour ses fournisseurs américains qui dépendent en partie de lui.

Source : Le Figaro



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • accord clima bitcoin
    Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

    Des professionnels du Bitcoin, Ethereum et cryptomonnaies sont à la recherche d’un accord pour réduire l’énorme empreinte carbone du secteur. L’objectif est d’arriver des fermes de minages utilisant 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, et d’atteindre 0 émissions de CO2 nettes…

  • signal envoyer cryptomonnaies
    Signal va permettre d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis

    Signal développe un système de paiement qui permettra d’envoyer des cryptomonnaies à vos contacts. Sobrement baptisé Signal Payments, cet outil sera dans un premier temps cantonné au transfert d’une seule devise numérique, le MobileCoin. La fonctionnalité est d’ores et déjà disponible en beta…

  • amazon projet outlets
    Amazon voulait lancer des boutiques physiques pour brader ses produits invendus

    Avant la crise sanitaire mondiale, Amazon avait entrepris le projet de développer un réseau de points de vente physiques pour y vendre ses stocks de produits invendus. Ce réseau se serait composés de magasins permanents, mais également temporaires. Ces boutiques…

  • elon musk twitter
    Elon Musk promet d’envoyer la cryptomonnaie Dogecoin sur la lune

    Elon Musk a une nouvelle fois évoqué le Dogecoin, la cryptomonnaie lancée comme une blague, sur Twitter. Cette fois, le fantasque milliardaire s’est engagé à envoyer la devise numérique sur la lune grâce à SpaceX. Comme on pouvait s’y attendre,…

  • bitcoin
    Bitcoin : il se fait voler 600 000 dollars par une application certifiée sur l’App Store

    Une arnaque par une application certifiée Apple qui lui a coûté 600 000 dollars à Phillipe Christodoulou. Celle-ci s’est fait passer pour Trezor, une entreprise légitime qui stocke le portefeuille Bitcoin de ses clients. En rentrant ses identifiants, la victime s’est rendue…

  • paypal bitcoin
    PayPal permet enfin de payer en Bitcoin et cryptomonnaies

    PayPal l’avait promis en début d’année 2021. C’est désormais chose faite. Les utilisateurs américains peuvent dés maintenant régler leurs achats en Bitcoin, en Ethereum ou encore en LiteCoin. Paypal se charge de convertir les cryptomonnaies en dollars américain. Ces devises…

  • visa amex mastercard
    Visa va accepter les paiements en cryptomonnaies, comme Mastercard

    Visa va désormais accepter les paiements réalisés avec des cryptomonnaies. Dans un premier temps, l’émetteur de cartes bancaires va autoriser les transactions en USDC, un stablecoin basé sur le réseau Ethereum. L’annonce a provoqué une nouvelle envolée du cours du Bitcoin, de l’Ether et…

  • lugh stablecoin casino
    Le Groupe Casino lance Lugh, sa première cryptomonnaie adossée à l’euro

    Le Groupe Casino, avec l’aide de plusieurs entreprises comme la Société Générale, lance une nouvelle cryptomonnaie adossée à l’euro et baptisée Lugh. Cette stablecoin sera disponible dans un premier temps sur la plateforme Coinhouse. Comme vous le savez peut-être, les…

  • ethereum
    Ethereum : qu’est-ce que c’est, comment ouvrir un portefeuille et investir ?

    Ethereum est, après le Bitcoin, l’autre “crypto-star”. Basé lui aussi sur le système du Blockchain, Ethereum se distingue de ce dernier par le fait qu’il ne s’agit pas que d’une cryptomonnaie mais d’une plateforme pour échanger des NFT et mettre…

  • elon musk nft
    Elon Musk refuse de vendre un de ses tweets 1 million de dollars

    Elon Musk a annoncé lundi 15 mars 2021 la vente d’un de ses tweets sur les NFT (actifs dérivés d’Ethereum) sous forme d’un NFT. Or dès le lendemain et après une offre de plus d’un million de dollars, le PDG…