Huawei pourrait remplacer Android sur ses smartphones dès cet automne

 

Huawei en serait à une phase de développement de son propre OS plus avancée que prévue. Il semble que le géant chinois soit prêt à lancer son système d'exploitation dès l'automne 2019, ou au pire début 2020, pour remplacer Android sur ses appareils. Celui-ci serait compatible avec les applications Android et supporterait toutes les plateformes (PC, tablettes, montres connectées…)

huawei p30

Depuis que Huawei a perdu sa licence Android, le privant du coup de la collaboration de Google pour les mises à jour de l'OS et de plusieurs applications phares (Google Maps, YouTube, Gmail…), plusieurs solutions sont évoquées pour que le constructeur chinois parvienne à proposer une expérience utilisateur convenable. La piste privilégiée à court terme est de continuer à utiliser Android, qui est open source, sans la licence de Google.

Huawei : un nouvel OS dans quelques mois pour remplacer Android ?

Mais si les négociations entre la Chine et les États-Unis échouent et que Huawei continue d'être la cible des sanctions américaines, le géant des télécoms et de la téléphonie devrait se tourner vers de nouveaux outils, développés en interne et qui permettraient d'assurer son indépendance. On sait que Huawei prépare un OS maison depuis des années en vue d'une telle éventualité et que Huawei a déjà créé son alternative au Google Play Store, et bien cela pourrait arriver plus tôt qu'on ne le pensait.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !

Lire aussi : Huawei réagit au retrait de sa licence Android et ses conséquences pour les utilisateurs

D'après la publication chinoise Caijing, qui a pu s'entretenir avec Richard Yu, le PDG de Huawei, il est possible que le remplaçant d'Android débarque dès l'automne 2019, ou au plus tard au début de l'année 2020. Ce système d'exploitation serait compatible avec les applications Android et serait disponible sur tous les produits de la marque, à savoir les smartphones, ordinateurs, tablettes, TV et montres connectées. Si cela se vérifie et que Huawei parvient à lancer tout et écosystème aussi vite, l'état de développement de l'OS est bien plus avancé que ce à quoi nous nous attendions. En tout cas, on a hâte d'en savoir plus.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei mate 40 pro prix
Huawei Mate 40 Pro : une fuite dévoile les prix avant l’annonce

Les Huawei Mate 40 Pro continuent de se dévoiler. Quelques jours avant l’annonce, un informateur réputé a dévoilé les prix de vente en euros de plusieurs modèles de la gamme. En dépit des sanctions américaines et de l’effondrement imminent de…

huawei mate 40 photo teaser
Mate 40 : Huawei tease le quintuple capteur photo du smartphone

Huawei vient de teaser le quintuple capteur photo arrière des Mate 40. Une mystérieuse image publiée sur Sina Weibo montre en effet une configuration disposée dans un bloc photo hexagonal, une première sur le marché du smartphone.  Ce 14 octobre,…

huawei mate 40 présentation 22 octobre officiel
Huawei Mate 40 : présentation le 22 octobre 2020, c’est officiel

Huawei présentera finalement les Mate 40 et Mate 40 Pro lors d’une conférence le 22 octobre 2020. Suite aux sanctions américaines à son encontre, le groupe chinois pourrait dans un premier temps réserver ses nouveaux smartphones à la Chine. Les…

harmony os déploiement calendrier
Harmony OS : Huawei dévoile le calendrier de déploiement de son OS

Huawei vient de publier un premier calendrier concernant le déploiement d’HarmonyOS sur ses différents smartphones. Sans surprise, les futurs Mate 40 et Mate 40 Pro seront les premiers à migrer sous HarmonyOS 2.0. HarmonyOS a pour vocation de remplacer Android…

huawei
Huawei propose que des experts indépendants passent sa 5G au peigne fin

Huawei invite des experts indépendants à passer ses technologies 5G au peigne fin pour prouver que ses solutions ne représentent aucune menace d’espionnage. La firme cherche à provoquer la levée des sanctions qui brident désormais lourdement ses ambitions. Le président…