Huawei peut faire sans Google et Android : devenir numéro 1 n’est qu’une question de temps

Le PDG de Huawei Ren Zhengfei réaffirme aux journalistes de CNN que sa firme sera tôt ou tard numéro 1 mondial, malgré la guerre commerciale et les sanctions américaines. Le responsable évoque au passage un plan B « massif » pour se passer définitivement des services de Google, alors que la firme attend de savoir si le département du Commerce octroiera une licence pour rendre cela possible.

Huawei

Le PDG de Huawei Ren Zhengfei a martelé au détour d’une interview par CNN que les ambitions de la firme n’ont pas changé d’un iota. Il explique notamment que le fait que la firme devienne leader mondial « ne sera pas, je pense, un problème, mais cela prendra simplement du temps ». Et d’ajouter : « quand je dis que cela prend du temps, ce à quoi je me réfère, c’est le marché étranger, car nous retournerons sur ce marché l’année prochaine, et l’année d’après ». 

Le constructeur attend toujours de savoir si Google retrouvera rapidement le droit d’octroyer une licence Android à Huawei. La firme américaine aurait fait une demande en ce sens auprès du département du Commerce, mais pour l’instant, pas de réponse. Il y a tout de même des raisons d’espérer : Microsoft a par exemple récupéré sa licence pour inclure ses logiciels dans les produits Huawei.

Néanmoins, Ren Zhengfei précise, au cas où la réponse de l’administration serait négative, avoir un plan B « massif » sous la main – sans plus de précision. Il pourrait s’agir de HarmonyOS, mais pour l’heure, le PDG ne donne pas plus d’explications. Les affirmations de Ren Zhengfei pourraient faire sourire, si la firme n’affichait pas effectivement une croissance toujours aussi soutenue. D’une année sur l’autre, sur les trois premiers trimestres  2019, les ventes de smartphones ont bondi de 26%.

Le constructeur est par ailleurs leader sur son propre marché domestique et dans certains pays, et reste l’une des marques préférées des consommateurs dans de nombreux marchés occidentaux. Au premier trimestre 2019, Huawei était le second constructeur le plus populaire en France avec une part de marché de 19%, juste derrière les 23,1% de Samsung et devant les 11,7% de parts de marché d’Apple.

Lire également : Huawei, Android, ARM et Trump – le point sur la situation

Pour autant, les chiffres omettent la performance du Mate 30 qui n’est toujours pas disponible en France, faute de pouvoir intégrer les applications Google.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Quel smartphone Huawei acheter en 2019 ?

Quel smartphone Huawei acheter ? Le constructeur chinois est devenu numéro 3 mondial en cinq ans à peine, il semble donc logique que vous vous y intéressiez. Mais le choix est large et il faut trouver le modèle qui correspond au budget. Nous vous avons préparé une petite sélection pour les modèles de 2018.

Huawei aurait demandé à ses fournisseurs de contourner l’embargo américain

Huawei encouragerait ses fournisseurs à contourner l’embargo mis en place par le gouvernement Trump, accuse Wilbur Ross, le secrétaire américain au Commerce. D’après lui, la firme chinoise demande explicitement à certains partenaires commerciaux américains de violer les lois des Etats-Unis.   Huawei demande à…