Huawei ne croit plus en une levée imminente des sanctions : son fondateur Ren Zhengfei répète dans une interview que sa firme peut se passer des Etats-Unis, et que les négociations entre les Etats-Unis et la Chine ne l’intéressent plus. Huawei semblait pourtant plutôt confiant ces dernières semaines, avant la reprise des négociations des deux côtés du pacifique.

Ren Zhengfei, patron de Huawei
Ren Zhengfei, patron de Huawei / capture vidéo WSJ

La situation est-elle en coulisses en train de s’assombrir pour Huawei ? Ren Zhengfei, vient de donner une nouvelle interview au Wall Street Journal ce mercredi 6 novembre 2019 dans laquelle il affirme qu’il ne s’attend plus à court terme à une levée des sanctions américaines visant Huawei. Un changement de ton radical : ces derniers mois, Huawei donnait l’impression de croire en une sortie de crise alors que les négociations entre les Etats-Unis et la Chine devaient reprendre en novembre.

Un sentiment renforcé ces dernières semaine par l’octroi de licences permettant à une poignée d’entreprises américaines de maintenir des relations commerciales avec le constructeur. Amer, Ren Zhengfei a ainsi lancé « ils peuvent nous garder [sur la liste d’Entités] pour toujours […] nous ne serons pas une monnaie d’échange ». Et d’ajouter que « les discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis ne sont pas quelque chose qui m’inquiète ». 

Huawei peut se passer des technologies américaines

Malgré ces accents défiants, Ren Zhengfei affirme dans le même temps que sa firme veut « jouer le jeu de la mondialisation » et répète que « si des entreprises américaines ont le droit de vendre des composants [à Huawei], ce sera bienvenu ». Mais il ajoute immédiatement que « le cas échéant, nous pouvons survivre aussi ». Le fondateur de Huawei poursuit avec une pointe de provocation : « nous n’avons jamais eu la sensation de nous retrouver dans quelque situation difficile que ce soit, tant sous l’administration Obama que maintenant sous l’administration Trump ».

Lire également : Huawei : les États-Unis s’engagent à lever rapidement une partie des sanctions

Il explique que « Trump leur a simplement donné la motivation de survivre en se suffisant à eux-mêmes ». Quant au succès de la firme : « les Etats-Unis ne peuvent pas se sentir menacés par nos succès car c’est un pays qui a une forte capacité à innover. Si les Etats-Unis décident de mettre un coup d’accélérateur sur la 5G, nous croyons qu’ils n’auront aucun problème à rattraper leur retard ». Ren Zhengfei poursuit en disant que Huawei « admire les Etats-Unis car nous avons beaucoup appris de la culture américaine ».

Source : Wall Street Journal  

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Quel smartphone Huawei acheter en 2019 ?

Quel smartphone Huawei acheter ? Le constructeur chinois est devenu numéro 3 mondial en cinq ans à peine, il semble donc logique que vous vous y intéressiez. Mais le choix est large et il faut trouver le modèle qui correspond au budget. Nous vous avons préparé une petite sélection pour les modèles de 2018.

Huawei aurait demandé à ses fournisseurs de contourner l’embargo américain

Huawei encouragerait ses fournisseurs à contourner l’embargo mis en place par le gouvernement Trump, accuse Wilbur Ross, le secrétaire américain au Commerce. D’après lui, la firme chinoise demande explicitement à certains partenaires commerciaux américains de violer les lois des Etats-Unis.   Huawei demande à…