Huawei n’est pas aux ordres de la Chine assure un cadre

Huawei continue de tenter de convaincre les autorités et le public qu’il n’est pas une menace, ni pour les États ni pour les consommateurs. Le vice-président du groupe pour l’Europe de l’Ouest assure que le gouvernement chinois n’a jamais tenté de récupérer des informations confidentielles en exploitant Huawei et que si cela devait être le cas, le groupe refuserait catégoriquement de collaborer.

huawei chine

Huawei réfute encore les accusations tenues à son encontre par les États-Unis. Lors d’une interview accordée à la BBC, Tim Watkins, vice-président de la société en Europe de l’Ouest, a fait savoir que le gouvernement chinois n’exigeait aucune information de la part de Huawei et que si cela devait se produite dans le futur, la compagnie refuserait de collaborer.

Huawei n’a aucun compte à rendre au gouvernement chinois

« Il n’y a aucune obligation de la part de Huawei de coopérer avec le gouvernement de la manière dont l’indiquent les Américains », explique-t-il, rappelant que le géant du smartphone et des télécoms est une entreprise privée. « Il n’y a aucune exigence dans la législation [chinoise] nous imposant de transmettre des données sur les clients et des renseignements que nous ne souhaitons pas transmettre ou que nous considérons comme des informations sensibles », assure Watkins.

Lire aussi : Huawei : Vodafone découvre des backdoors dans ses équipements réseau

« Notre fondateur, M. Ren, a clairement signifié que si on lui demandait de faire fuiter des données personnelle, il refuserait. Et que si l’on tentait de lui forcer la main, il préférait fermer l’entreprise », a-t-il déclaré auprès de la radio britannique.

Pour rappel, Huawei est l’un des groupes les plus avancés sur la question des infrastructures 5G. Mais les États-Unis ont demandé à leurs alliés de bannir Huawei de leur réseau 5G car ils craignent que le groupe chinois se servent de leur matériel comme porte d’entrée pour le cyberespionnage. Huawei est pour l’instant bienvenu sur le marché 5G français, avec notamment SFR et Bouygues Telecom qui effectuent des expérimentations avec lui. Mais des mesures de sécurité devraient être annoncées pour tenter d'empêcher tout abus.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Huawei Mate 40 : le modèle de base ne sera pas vendu en France

Un leaker affirme que la version classique du Mate 40 ne sera pas disponible partout dans le monde. Le flagship serait victime des difficultés de Huawei à s’approvisionner en chipset, suite aux sanctions américaines. La firme chinoise aurait alors décidé…

Mate 40 : Huawei prépare 4 variantes différentes du flagship

Les Mate 40 se profile à l’horizon. Plusieurs mois avant le lancement de cette nouvelle génération, une fuite révèle que Huawei prépare 4 variantes différentes de son nouveau flagship. Sans surprise, tous les modèles seraient compatibles avec la 5G.   D’après…

5G : la France n’exclura pas Huawei, annonce Bruno Le Maire

La France refuse d’exclure Huawei de son futur réseau 5G, annonce Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie. Contrairement au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, l’Hexagone n’interdira pas les équipements réseau du groupe chinois. Néanmoins, des mesures seront prises afin de…

EMUI 10.1 : Huawei a déployé la mise à jour sur ces 39 smartphones

EMUI 10.1 est d’ores et déjà disponible sur 39 smartphones Huawei et Honor, annonce fièrement la marque chinoise. Le déploiement de la mise à jour sur ces terminaux est en effet arrivé à son terme dans le monde entier. D’autres téléphones pourront…